Etudes biochimiques de la proteine kx deficiente chez les sujets mcleod et associee a la proteine kell dans la membrane du globule rouge humain

par FLORENCE CARBONNET

Thèse de doctorat en Sciences biologiques fondamentales et appliquées. Psychologie. Sciences médicales

Sous la direction de Olivier Bertrand.

Soutenue en 1998

à Paris 7 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Les proteines kell et kx sont deux proteines minoritaires de la membrane du globule rouge qui portent respectivement les antigenes de groupe sanguin kell et l'antigene kx. Alors que l'absence de l'antigene kell (chez les sujets k0) est sans consequence manifeste, l'absence de l'antigene kx est associee au syndrome de mcleod. La proteine kx presente des homologies de stucture avec un transporteur du glutamate : selon le profil d'hydrophobicite la proteine kx serait une proteine transmembranaire avec dix segments transmembranaires. La proteine kell est une proteine bitopique possedant dans sa partie extracellulaire le site consensus des metalloproteases. Ces deux proteines forment un complexe stabilise par un pont disulfure. Nous avons acces a la seule procedure de purification efficace publiee de kx. Nous avons produit quatre antiserums de lapins et un anticorps monoclonal murin par immunisation a l'aide de peptides synthetiques, deduits de la sequence de la proteine kx. Ces anticorps reconnaissent specifiquement la proteine kx qui est presente chez tous les variants du systeme kell sauf chez les patients mcleod. Ces anticorps nous ont permis de determiner les quantites relatives de proteines kell et kx chez tous les variants du systeme kell et ainsi de corriger certaines conclusions anciennes tirees des donnees de la serologie. Nous avons montre que l'association entre les proteines kell et kx resiste a la reduction suivie de carboxymethylation. Ce resultat suggere qu'il existe des interactions helices-helices entre ces proteines. Nous avons montre que les proteines kell et kx sont phosphorylees et identifie les kinases impliquees. Nous avons aussi etabli que la proteine kx est palmitoylee via une liaison thioester. De nombreuses questions sur les proteines kell et kx restent en suspens : quelles sont les fonctions des proteines kell et kx et quel mecanisme physiopathologique explique les anomalies des sujets mcleod. Au cours de cette these, nous avons apporte des outils necessaires a la recherche des reponses : nos anticorps sont utilises dans des essais d'expression de la proteine kx. De plus nous avons identifie des pistes nouvelles qu'il faudra explorer : les interactions entre les proteines kell et kx et l'impact des modifications post-traductionnelles de ces deux proteines sur leur fonction.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 158 P.
  • Annexes : 137 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • Accessible pour le PEB
  • Cote : TS1998
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.