Etude de la capacite des cellules stromales medullaires a etre greffees

par NATHALIE BROUARD

Thèse de doctorat en Sciences médicales

Sous la direction de Dominique Thierry.

Soutenue en 1998

à Paris 7 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    La proliferation et la differenciation des progeniteurs hematopoietiques dans la moelle osseuse sont controlees par le microenvironnement medullaire constitue par les cellules stromales agissant par l'intermediaire de facteurs de croissance, et de molecules d'adherence. Ces cellules stromales ont des fonctions primordiales dans le controle de l'hematopoiese normale et pourraient etre utilisees pour produire localement des facteurs de croissance qui stimuleraient de l'hematopoiese. Cette etude a d'abord pour but d'evaluer la capacite des cellules stromales medullaires a s'implanter dans la moelle, puis, d'envisager leur utilisation comme vecteurs pour produire localement des facteurs de croissance pour stimuler l'hematopoiese. Les souris scid et nod-scid sont immunotolerantes, la greffe en position sous-cutanee de fragments d'os ftaux humains permet le maintien de l'hematopoiese humaine in vivo pendant plusieurs mois (souris scid ou nod-scid-hu). Les souris nod-scid-hu ont ete utilisees comme hote pour l'etude de la greffe des cellules stromales. Des cellules de lignees stromales humaine (mrc-5) et murine (ms5) ainsi que des cellules derives des precurseurs stromaux humains ont ete utilisees. Ces cellules genetiquement modifiees expriment un gene marqueur (-galactosidase ou cd2m) ou un gene codant l'il3-hu. Les cellules stromales genetiquement modifiees, injectees directement dans l'os ou par voie intraveineuse, se sont implantees dans la moelle osseuse, le foie et la rate des souris mais aussi dans les greffons d'os humain. Les cellules ms5 ont produit de l'il3-hu detectable dans le serum des souris et leur implantation dans les greffons humains a ete correlee avec la stimulation de l'hematopoiese humaine. Cette etude a permis de montrer que les cellules stromales medullaires humaines pouvaient etre proposees comme vecteur pour produire localement une molecule d'interet therapeutique.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 200 P.
  • Annexes : 259 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • Accessible pour le PEB
  • Cote : TS1998
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.