Ligne de wilson dans les theories de jauge a haute temperature

par STEPHANE BRONOFF

Thèse de doctorat en Physique

Sous la direction de CHRISTIAN KORTHALS ALTES.

Soutenue en 1998

à Paris 7 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Cette these traite du phenomene inhabituel de brisure de symetrie a haute temperature, dans les theories de jauge non-abeliennes. La symetrie brisee est la symetrie du groupe discret du centre du groupe de jauge. Cela conduit a priori a des murs de domaine separant differentes phases. La ligne de wilson est le parametre d'ordre qui distingue ces phases dans la theorie euclidienne. Dans cette etude il est fournit un contre-exemple concret au critiques generales sur l'existence reelle de tels murs de domaine, dans l'espace physique a haute temperature. Ensuite, la reduction dimensionnelle des theories de jauge non-abeliennes est analyse en detail. Cela conduit a des resultats concernant la forme des operateurs de la theorie reduite et a une facon de mesurer la masse de debye au moyen de murs de domaine lors de simulations numeriques sur un reseau tridimensionnelle. Enfin l'influence de la ligne de wilson lors de transitions induites par le mecanisme de higgs est discutee, montrant la possibilite d'une inflation thermique lors de la brisure de certaine theorie de grande unification.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 124 P.
  • Annexes : 63 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • Accessible pour le PEB
  • Cote : TS1998
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.