L'anorexie mentale de la jeune fille tunisienne : une maladie symbolique d'un conflit psychique et d'une protestation sociale

par WIDED BOUHOUCHE BEN HAJ YEDDER

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de Paul Wiener.

Soutenue en 1998

à Paris 7 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Dans cette recherche nous nous sommes proposee d'etudier a partir d'exemples cliniques (12 cas) les | aspects psychologiques et socioculturels de l'anorexie mentale en tunisie. La problematique a la base de cette recherche etait la suivante: la societe tunisienne, apres les multiples mutations culturelles subies, favoriserait-elle l'emergence des troubles des conduites alimentaires et plus particulierement l'anorexie mentale ? et si tel est le cas, faut-il chercher sa genese dans l'histoire individuelle ou faut-il y voir le reflet d'une societe en changement ? au terme de notre recherche, nous avons retenu les conclusions suivantes: notre contexte culturel tunisien favorise bien l'emergence de l'anorexie mentale qui parait repondre a deux niveaux d'explication psychopathologique : - elle est le signe d'un conflit psychique, - elle est l'expression d'une protestation sociale. Le premier niveau d'explication correspond a la psychopathologie individuelle et familiale. En effet, les parents constituent un obstacle au developpement <<normal>> de leur fille. Le pere a cause de la defaillance de sa fonction symbolique de pere et de tiers structurant la relation mere-fille. La mere a cause de son investissement << pathologique >> de sa fille (en tant que double narcissique) et de la relation d'emprise dans laquelle elle essaie de la maintenir et a laquelle elle ne peut echapper que par le moyen detourne du symptome, en l'occurrence l'anorexie. Le deuxieme niveau d'explication renvoie a l'impossibilite de ces jeunes filles de s'adapter a un contexte culturel dedaignant les femmes et neleur permettant pas de se positionner en tant que citoyenne a part entiere. L'anorexie mentale representerait alors une sorte de revolte contre le statut inferieur de la femme tunisienne, une revolte passant par le corps car incapable de se dire par la parole.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 422 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 326 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.