L'angoisse dans l'autisme et les etats post-autistiques une etude psychopathologique et psychanalytique

par Fabien Joly

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de Maurice Dayan.

Soutenue en 1998

à Paris 7 .


  • Résumé

    Cette recherche (appuyee sur la theorisation de p. Aulagnier) consiste en une exploration systematique et multiaxiale de la clinique de l'autisme, et une discussion des theories (notamment post-kleiniennes) qui tentent de rendre compte de ces etats ; elle vise une double contribution : en degageant une comprehension complexe et processuelle du paradigme qu'est le syndrome d'autisme infantile precoce aussi bien que des figures diverses des etats post-autistiques, des enclaves et des traits autistiques dans d'autres types de structurations ; et en proposant, depuis ce laboratoire malheureusement naturel de la naissance a la vie psychique, une remise au travail de la metapsychologie de l'affect et du processus d'affectation, singulierement de la trajectoire de l'angoisse en son sein. La clinique revele un terrain psychopathologique doublement mine par des conduites drastiques d'evitements, de retraits interactifs, d'evanescence et de vide affectif, et par d'impressionnantes ponctuations pre-affectives encore inqualifiees : breches tensionnelles extremes, enigmatiques et traumatiques, moments d'effrois ou d'excitations debordantes, de ces terreurs sans noms et autres agonies primitives, mais aussi jubilations extatiques et debordements excitatoires, vecus sans meme etre eprouves. Une bipolarite qui temoigne des reactions primitives de survie en meme temps que de l'etat pre-affectif des toutes premieres formes de la vie psychique, bien en deca de l'etat qualifie d'angoisse, au lieu meme des premiers liens corps/psyche et a la naissance du circuit pulsionnel originant un sujet. Plutot qu'a penser l'autisme diachroniquement dans l'habituelle perspective analytique d'une defense psychique face a une angoisse demesuree et une depression psychotique primaire, dans le fantasme central du retrait induit par une prise de conscience traumatique du du non-moi (le trou noir), il nous semble donc plus juste de comprendre le processus de deviance autistique - veritable lutte anti-affect et anti-psychique - a partir d'une faillite interactive precoce surdeterminee, et de penser ainsi, dans un certain rapproche avec les theses cognitivistes les plus recentes, la faillite de l'identification primaire et des registres originaire de la vie psychique, comme la systematisation des cercles vicieux autistiques mutilant le devenir subjectif de ces jeunes patients.


  • Résumé

    This research is, first, an exploration, systematic and multiaxial, from autistic clinical. This practice shows itself to be a doubly-mined terrain, by drastic avoidance behaviors, interactive withdrawal escapes and affective-relational absorptions, and by impressive preaffective punctuations as yet unqualified : extreme tensionnal breeches, enigmatic and traumatic, well below the level of anxiety, moments of fright or overwhelming excitation, these nameless terrors or primitive agonies, but also extatic jubilations and excitatory overflowing which are lived through without being experienced. The discussion from the currents psychoanalyticals conceptions (particularly postkleinian), and the support of piera aulagnier's theory, makes it necessary to considered (in a rapprochement between psychodynamic understandings and certain currant cognitive theories) a complex pluri-dimensional theory of autism. This one can be deduce from the understanding of this affective bipolarity, as witness to a specific, autarchic, and anti-psychic management of the affective emergence, starting from an autistic potentiality inscribed in the vulnerabilities and the (polyfactorial surdetermined) + impossibles ; of precocious interactions. The autism is considered as second, that is the result of a self-organization, of anti-traumatic system reinforced by different vicious autistic circles and produced (progressively frozen in its structure) by an auticizing process : not at all an original given. . . Whether we postulate it as genetic, cognitive or psychogenetic ! this complex perspective centered on the origin and the destiny of affect, and specifically the anxiety at its heart, brings us to seriously discuss the very pertinence of the notion of + autistic anxieties ; and to defend the idea that there are no autistic anxieties so to speak, only qualified exit anxieties of falling appart or due to a defect in the autistic system. What makes us support the idea of a trajectory going from pain and excitation to suffering and anxiety (or even temperate pleasure) by way of pathways to psychization and first of all of affective qualification.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol., 550 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 350 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.