Les reliques royales sakalava : source de légitimation et enjeu de pouvoir : (Madagascar, XVIIIème-XXème)

par Marie-Pierre Ballarin

Thèse de doctorat en Ethnologie

Sous la direction de Françoise Raison-Jourde.

Soutenue en 1998

à Paris 7 .


  • Résumé

    La symbolique royale sakalava, exprimee par la conservation des restes des souverains defunts, est sans doute un exemple type de l'omnipresence du rapport aux ancetres dans les societes de l'ouest malgache. Le culte des reliques est, dans les societes sakalava, un systeme ancien, pratique par les habitants de l'ouest avant la formation des dynasties, qui sera erige en culte royal au fur et a mesure de la constitution des royautes. L'ancetre royal, a travers les reliques qui sont confectionnees a partir d'elements preleves sur son corps, tient la meme place protectrice que le saint medieval pour les descendants royaux, mais aussi pour l'ensemble des sujets. La protection agraire, originelle, se transforme en legitimation politique du role de la dynastie. Desormais, les restes du corps du roi defunt sont conserves dans un reliquaire et jouent un role fondamental dans l'exercice du pouvoir. Source de legitimation, source legitimante, quel sera le role des reliques lors de la perte de souverainete consecutive aux conquetes merina et francaise ? des 1882, une lutte apre s'engage entre merina et francais pour la detention des reliques, moyen de pression essentiel a la soumission des populations sakalava. Enfin, sur fond de decolonisation, la fonction legitimante de ces regalia s'exerce de nouveau dans le cadre de l'accession a l'independance. Lors des moments de crise politique, les reliques des rois sakalava et plus largement la symbolique royale constituent le referent principal des luttes et des alliances. En faisant notre la problematique de l'ambivalence des rapports entre pouvoir et religion, question d'actualite, nous pourrons voir, au terme de cette etude, quelle est l'efficacite dans le contexte local actuel de ces anciens principes ideologiques. Nous verrons qu'aujourd'hui la possession des reliques reste capitale dans les enjeux locaux et a force de legitimation. C'est donc dans un cadre historique large que se situe cet essai de comprehension de la relation a l'ancestralite.


  • Résumé

    The sakalava royal symbolic is expressed in the conservation of deceased kings remains. These regalia are probably a typical example of the ever present relationship to ancestors in western malagasy societies. In the sakalava societies, the cult of relics was practised by the inhabitants of the west of madagascar before the formation of dynasties. This cult will be promoted as a royal culte in the course of the constitution of the kingdoms. As medieval saints in europe, the royal ancestor, through his relics, protects not only the royal descent but also the subjects as a whole. The agricultural protection provided by the relics cult becomes an instrument of political legitimisation for the dynasties. From then onwards, the remains of the royal body are kept in a reliquary and play a fundamental role in the practice of power. Source of legitimisation or legitimising source, what role will the relics play after the lose of souvereignty that follows the merina and frenh conquests ? by 1882, the french and the merina have entered into a bitter struggle for the keeping of the relics, a useful to maintain the submission of the sakalava population. At last, in the wake of independence, the legitimising role of these regalia again applies again in the context of the new stakes of power. In moments of political crisis, the relics of the sakalava kings, and more globally, the royal symbolic, constitute the main reference of in-fights and alliances. Stressing the ambivalence between power and religion, still a relevant topic today, we will see the lasting efficiency of these ancien ideological principles in today's local context. Today, the possession of relics remains locally a major stake and a force of legitimisation. It is therefore in a broad historical context that this attempt to understand the relationship with ancestors is located.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2000 par Éd. Karthala à Paris

Les reliques royales à Madagascar : source de légitimation et enjeu de pouvoir (XVIIIe-XXe siècles)


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol., (526 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 488-510. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Institut de recherches historiques du Septentrion. Bibliothèque.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MIC TH 2609
  • Bibliothèque : Bibliothèque de Recherches Africaines (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : T450 (1, 2)
  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • Disponible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 1923
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2000 par Éd. Karthala à Paris

Informations

  • Sous le titre : Les reliques royales à Madagascar : source de légitimation et enjeu de pouvoir (XVIIIe-XXe siècles)
  • Dans la collection : Hommes et sociétés
  • Détails : 1 vol. (470 p.-[16] p. de pl.)
  • Notes : Annexes p. [411]-433.
  • ISBN : 2-8458-6065-X
  • Annexes : Bibliogr. p. [441]-458. Notes bibliogr. Glossaire. Index
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.