La structure des compléments du groupe nominal en français et en coréen modernes : étude de linguistique comparative

par HEE SEUNG LEE

Thèse de doctorat en Linguistique

Sous la direction de Jean-Claude Milner.

Soutenue en 1998

à Paris 7 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Cette recherche démontre que la distinction absolue entre les concepts interprétatifs +argument; et +circonstant;, celle qui a été bien justifiée dans le passif, a également une portée pertinente pour l'analyse des autres données importantes, à savoir, la nominalisation (groupe nominal ayant pour tete une nominalisation) et le causatif (phrase a causatif psychologique suffixe comme exciter). Ainsi, si l'on considère une phrase et un groupe nominal coréens construits respectivement autour d'un verbe et d'une nominalisation correspondante, on constate que l'asymétrie argumentale entre le terme-objet (argument) et le terme-sujet (circonstant) de la phrase peut être aussi vérifiée dans le mode de réalisation des compléments du groupe nominal, et surtout dans le pheénomene de +paradoxe argumental;. En ce qui concerne le causatif en francais et en coréen, lui aussi justifie la pertinence de la distinction entre +argument; et +circonstant;, en mettant au jour une dimension méconnue de la causativation suffixale, à savoir, une identification entre le +circonstant non obligatoire et non discriminant; du radical verbal intransitif (ex. S 'excit(er)) et le +circonstant obligatoire et discriminant; du suffixe verbal causatif. Mettant en valeur la pertinence de l'analyse morphologique, nous apportons pour le francais un eclairage original sur les constructions a verbe intransitif (anti-causatif) tel que s'exciter ou se degouter de, ainsi que sur le statut affixal du +se; réflechi concerne. En définitive, nous montrons que les nominalisations psychologiques du type excitation ou dégoût, contrairement à l'opinion commune, n'ont rien d'étrange ou d'anormal, et qu'elles ont une organisation syntaxico-argumentale parallèle à celle des verbes intransitifs apparentes tels que s'exciter ou se dégoûter de. Au reste, nous mettons en évidence le phénomène de +distorsion catégorielle; dans la position de gn genitif du groupe nominal en coréen.


  • Résumé

    This research demonstrates that the definitive distinction between the interpretive concepts +argument; and +circumstant;, which has been ably shown in the passive, also has a relevant bearing in the analysis of other important themes, namely, the nominalization (a noun phrase having as its head a nominalization) and the causative (a phrase having a suffixed psychological causative verb as exciter). Thus, if one considers a phrase and a noun phrase in korean constructed respectively around a verb and its corresponding nominalization, one learns that the argumental asymmetry between the term-object (argument) and the term-subject (circumstant) of the phrase can also be verified within the mode of the realization of the noun phrase's complements, and especially in the phenomenon of "argumental paradox". Insofar as the causative in french and korean is concerned, this also displays the relevance of the distinction between +argument; and +circumstant;, bringing into discussion a relatively unknown dimension of suffixal causativation, that is to say, an identification between the "non-obligatory and non-discriminant circumstant; of the radical verbal intransitive (ex. S'excit(er)) and the "obligatory and discriminant circumstant; of the causative verbal suffix. Evaluating the pertinence of morphological analysis in french, i reveal an original clarification of the constructions having an intransitive (anti-causative) verb such as s'exciter or se degouter de, as well as that of the affixal status of the reflexive +se; concerned. Finally, i show that the psychological nominalizations of the type excitation or degout, contrary to common belief, are not unusual nor anormal, and that they have a syntactical-argumental organization parallel to those of their parental intransitive verbs such as s'exciter or se degouter de. Moreover, i bring into light the "categorial distortion" phenomenon in the position of the genitive np of the noun phrase in korean.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol., 305 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 100 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : TL (1998) 081
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.