Les problemes que pose la traduction des relations hypothetiques dans le passage du francais a l'anglais

par Guy de Montjou

Thèse de doctorat en Linguistique

Sous la direction de Jacqueline Guillemin-Flescher.

Soutenue en 1998

à Paris 7 .


  • Résumé

    Le titre de ce travail est + les problemes que pose la traduction des relations hypothetiques dans le passage du francais a l'anglais ;. Le cadre theorique de cette recherche est la theorie de renonciation d'antoine culioli l'essentiel de ce travail concerne les enonces articules autour du marqueur si. Dans un premier temps sont presentes les outils fournis par cette theorie appliques a l'enonce hypothetique et a l'enonce assertif. Dans un deuxieme temps, l'emploi hypothetique ainsi que des emplois non hypothetiques (dont l'emploi concessif) de si sont illustres par des exemples pris dans les deux langues, et des criteres de traduction du marqueur francais par un autre marqueur que if (environ 20 % des exemples) sont mis en evidence. Dans un troisieme et dernier temps sont exposes les criteres de traduction des formes temporelles employees dans les enonces hypothetiques, notamment lorsque ces traductions ne correspondent pas a un schema d'equivalence comme, par exemple, la traduction de l'association de l'imparfait et du conditionnel par l'association du present et de will + bv. Ce travail aboutit a la mise en evidence d'une predominance de l'operation enonciative en francais et de l'operation predicative en anglais.

  • Titre traduit

    The problems posed by the translation of hypothetical relations in the passage from french to english


  • Résumé

    The title of this work is "the problems posed by the translation of hypothetical relations in the passage from french to english". The theoretical framework chosen is the theory of utterance (theorie de l'enonciation) developed by antoine culioli. The core of this work concerns the utterances (enonces) using the marker si. First of all the tools provided by this theory are applied to both hypothetical utterances and assertive utterances. Next the hypothetical use as well as non hypothetical uses (notably the concessive one) of si are illustrated by french examples and their translations either by if (accounting for roughly 80 % of the examples) or by other markers such as unless or when. Finally, the criteria for the translation of temporal forms such as the imparfait and the conditionnel, the present and future tenses, the plus-que-parfait and the conditionnel passe are discussed, especially when they do not fit the usual pattern, e. G. The present and the future tenses translated by the present simple in both the protasis and the apodosis. In conclusion it appears that the speaker prevails in french whereas the relation between the two terms of the hypothetical utterance prevails in english.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol., 324 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 74 ref.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.