Determination de la structure de couches minces de copolymere par ondes stationnaires de rayons x en reflexion totale, developpements de cette methode dans le cas des multicouches aperiodiques

par STEPHANE GUALANDRIS

Thèse de doctorat en Sciences et techniques

Sous la direction de JEAN CLAUDE BOULLIARD.

Soutenue en 1998

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Pas de résumé disponible.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Ce travail concerne la determination et la localisation d'atomes inserees dans des systemes physiques de basse dimensionalite par ondes stationnaires de rayons x en reflexion totale. Cette methode, d'apparition recente, permet d'acceder a une bonne caracterisation des positions en volume mais surtout en surface. La periode critique du systeme d'ondes stationnaires determine l'ordre de grandeur des objets que nous pouvons etudier par cette methode. Les structures interfaciales de copolymeres adsorbes ou greffes sur une surface plane constituent un vaste sujet d'etude en plein developpement. Nous nous sommes attaches a determiner la localisation des nanoparticules de maghemite a l'interieur des sequences polymerisees ps/pbma. Nous avons mis en evidence une forte segregation des particules aux interfaces et notamment a l'interface film/substrat (cas d'un des echantillons). Nous pouvons rejeter une repartition homogene des nanoparticules dans le film et nous avons mis en evidence l'absence de maghemite a proximite de la surface du film. Une partie majoritaire des nanoparticules se trouve a deux distances voisines de 65 et 250a respectivement de la surface du miroir. Nous soupconnons fortement la presence de nanoparticules a une position plus haute (vers 600, 650a). L'ensemble de ces resultats montrent les possibilites qu'offrent la technique des ondes stationnaires de rayons x par reflectivite. Les developpements effectues sur de nouveaux systemes de type multicouches aperiodiques ouvrent la voie a l'etude de systemes organiques dont la distance caracteristique a la surface reflechissante est inferieure a quelques dizaines d'angstroms. Nous avons mis en evidence experimentalement le phenomene de resonance observe lors de l'etude

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 216 p.
  • Annexes : 109 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : T Paris 6 1998 720
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 1998
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.