Evolution tectono-sedimentaire d'un bassin d'age cretace superieur : le graben de l'euphrate (syrie orientale)

par MAHER JAMAL

Thèse de doctorat en Géologie

Sous la direction de Jean Dercourt.

Soutenue en 1998

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Le graben de l'euphrate (syrie orientale), communement decrit comme un rift intracratonique d'orientation e-w a nw-se, se developpe au cretace superieur au sein de la plate-forme arabe. Son activite s'etend du turonien au maestrichtien et cesse avec le debut de la convergence des plaques eurasiatique et africaine. Il s'agit d'un rift avorte, totalement occulte par une sequence post-rift atteignant plus de 3000 m d'epaisseur. Ce rift continental renferme d'importantes reserves qui en font la premiere province petrolifere de syrie. L'extension ne-sw debute au turonien-coniacien. Elle est associee a une activite basaltique. Apres une periode de relative stabilite tectonique au santonien, la phase de rifting atteint son climax au campanien, avec l'ouverture d'un graben n120 oe ou les depots syn-rift excedent une epaisseur de 1500 m. La phase d'extension, d'age albien a campanien superieur, est contemporaine des processus de subduction intra-oceanique sur la marge nord-orientale de la plaque arabe. Le reseau de failles du graben de l'euphrate se developpe parallelement a cette zone de subduction. Par ailleurs, au cours du campanien (climax du rifting), des failles listriques majeures a vergence nord-est s'individualisent dans la partie sud du graben. Une rotation anti-horaire de la direction d'extension (ne-sw a n10 oe) est observe au maestrichtien. Elle est a mettre probablement en relation avec la convergence afrique-eurasie. Un reseau de failles synsedimentaires (n100 oe) se developpe parallelement a cette frontiere de convergence dans le graben de l'euphrate. Ces observations concordent avec un modele de mise en place de graben de l'euphrate en position de bassin d'arriere-arc. Le maestrichtien superieur voit l'arret complet de l'activite du rift de l'euphrate et son inversion partielle, sous l'effet d'une compression n-s a nnw-sse. L'inversion du graben est surtout sensible dans sa partie nord-ouest, a la jonction avec la chaine des palmyrides, bassin mesozoique majeur en syrie, qui connait sa premiere phase d'inversion a cette epoque. Cette inversion se poursuit au paleogene. La cartographie en isopaques des series du paleocene et de l'eocene ainsi que l'horizontalisation de sections sismiques montre une propagation de l'inversion du nord vers le sud. Les grabens les plus meridionaux s'inversent a l'eocene, alors que ceux du nord s'inversent des le paleocene. Ce resultat nouveau est coherent avec le cadre geodynamique general de la plaque nord-arabe a cette epoque, impliquant une migration vers le sud de la deformation. L'oligocene correspond a une reprise en extension des failles majeures nw-se du cretace superieur.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 287 p.
  • Annexes : 51 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Sciences de la Terre Recherche - cartothèque - CADIST.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 1998
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.