Role des chimiokines dans la physiopathologie de l'infection par le virus de l'immunodeficience humaine : etude de la primo-infection du macaque par le virus de l'immunodeficience simienne

par ARNAUD CHERET

Thèse de doctorat en Sciences médicales

Sous la direction de Dominique Dormont.

Soutenue en 1998

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    En raison des proprietes de corecepteurs pour le vih des recepteurs aux chimiokines d'une part, et d'autre part, de la participation active des chimiokines aux mecanismes generaux de defense de l'hote, le systeme chimiokines / recepteurs aux chimiokines occupe une place centrale dans la physiopathologie de l'infection lentivirale. L'analyse du role des chimiokines in vivo necessite l'utilisation d'un modele animal pertinent. L'infection experimentale du macaque cynomolgus par un isolat pathogene du virus de l'immunodeficience simienne (siv) nous a permis une etude cinetique de l'expression des messagers codant les chimiokines, mip-1, rantes, ip-10, parc et les recepteurs aux chimiokines ccr1 et ccr5, au niveau des compartiments sanguin et tissulaires (ganglions lymphatiques peripheriques et tissu pulmonaire), en parallele a la determination des parametres virologiques et immunologiques de la primo-infection lentivirale. Nos resultats mettent en evidence le role de mip-1, ip-10 et parc comme temoins de l'activation precoce du macrophage tissulaire et les consequences de cette production sur l'initiation des reponses immune et inflammatoire. L'hyperexpression de rantes est, quant a elle, plus tardive : elle semble accompagner une importante redistribution des populations lymphocytaires cd8+, particulierement significative au niveau du poumon. L'hyperexpression du gene codant rantes dans ce tissu est contemporaine de celle des genes codants l'ifn , l'il-16 et la no synthase inductible. Rantes pourrait donc participer au controle de la replication virale, alors que, au contraire, mip-1 favoriserait la dissemination du virus. L'augmentation de l'expression de ccr5 par les cellules mononucleees illustre parfaitement la fragilite de l'equilibre defense de l'hote / propagation virale ; elle n'est cependant probablement pas specifique a la fonction corecepteur, puisqu'une hyperexpression de ccr1 qui, lui, ne possede pas de proprietes coreceptrices pour le siv, est egalement observee au cours de la primo-infection. L'ensemble de ces donnees souligne, par consequent, la necessite d'une approche globale des interactions chimiokines-replication virale pour approcher la comprehension des mecanismes physiopathologiques de l'infection a vih.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 435 p.
  • Annexes : 934 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 1998
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.