Detection du cytomegalovirus (cmv) humain par pcr-adn dans le compartiment pulmonaire intraalveolaire : application a la pathologie respiratoire

par FRANCOIS STEPHAN

Thèse de doctorat en Sciences médicales

Sous la direction de JEAN FRANCOIS BERNAUDIN.

Soutenue en 1998

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Pas de résumé disponible.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Les infections a cytomegalovirus (cmv) constituent l'une des causes principales de morbidite et de mortalite chez les patients immunodeprimes apres greffe de moelle ou de poumon, et la pneumopathie en est une des manifestations les plus frequentes. Le travail realise a cherche a repondre aux questions suivantes en utilisant comme outil la pcr-adn avec amplification de 2 zones distinctes du genome du cmv : 1\/ existe t'il une latence du cmv dans l'appareil respiratoire du sujet non immunodeprime et peut elle etre levee par une stimulation telle que la ventilation artificielle ? ; 2\/ chez le patient immunodeprime a la suite d'une greffe de poumon, ou de moelle osseuse, quelle est la valeur diagnostique de la presence de cmv retrouvee par pcr comparee aux cultures rapides dans le sang et l'alveole ? et peut-on se contenter de la detection de cmv par pcr sur prelevements sanguins plus facilement accessibles pour predire une eventuelle localisation pulmonaire du cmv ? ; 3\/ la presence de cmv dans le poumon profond est-elle associee a une redistribution des populations cellulaires en particulier lymphocytaires dans le secteur alveolaire evaluees par cytometrie en flux ?. Si le poumon est un site de latence, le macrophage alveolaire ne contient pas de virus a l'etat latent. Les stimuli tels que la ventilation mecanique ne sont pas suffisants a eux seuls pour entrainer une sortie de latence chez les patients non immunodeprimes aussi bien dans le sang que dans le poumon. La pcr realisee dans le sang et le liquide de lavage bronchoalveolaire apparait plus sensible que les cultures virales rapides. Ainsi, la recherche de cmv par pcr possede une bonne valeur predictive negative sur 4 semaines mais une valeur predictive positive moins bonne. Cependant apres un traitement antiviral, le resultat d'une pcr positive peut etre indicatif d'une recidive dans les 4 semaines. Enfin, la recherche de cmv par pcr doit etre appliquee dans le sang et l'alveole pour obtenir une meilleure sensibilite. La presence de cmv dans le poumon est associee a une augmentation des lymphocytes b sanguins, mais ne s'accompagne que de modifications mineures dans les pourcentages des differentes sous-populations lymphocytaires alveolaires.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 208 p.
  • Annexes : 273 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 1998
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.