Infectivite des particules virales du vih-1 : role de la proteine vif parametres intracellulaires de l'action antivirale des inhibiteurs de protease

par MICHELINA NASCIMBENI

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de Daniel Blangy.

Soutenue en 1998

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    La morphogenese du vih-1 est un processus complexe et dynamique conduisant a la formation de virions infectieux. La proteine vif et la protease sont indispensables a cette etape et a l'infectivite des particules virales. Nous avons etudie le role de vif dans l'infectivite, l'assemblage et la maturation des particules virales ainsi que les parametres intracellulaires de l'activite des inhibiteurs de protease. Le phenotype vif- depend des cellules productrices de virus. En particulier, les cellules restrictives, comme les cellules h9, produisent des virus non infectieux. Nous avons etabli une lignee cellulaire h9 infectee chroniquement par les virus vif-. Les virions mutants produits par trois clones cellulaires presentent une condensation anormale du nucleoide viral et une perte d'infectivite notable qui differe selon les clones producteurs. Ces virus sont incapables de synthetiser un adn viral complet, l'initiation et l'elongation etant alterees. Nous avons correle la restriction de synthese d'adn avec les differences d'infectivite qui semblent etre la consequence du defaut morphologique. L'assemblage et la maturation incorrects des precurseurs viraux conduiraient a une mauvaise reorganisation spatiale des constituants du nucleoide viral, reduisant ainsi l'efficacite de transcription inverse. A l'echelle de l'organisme, la pharmacologie des ip est bien documentee mais a l'echelle de la cellule les conditions optimales d'inhibition de la replication sont inconnues. Nous avons analyse les proprietes virologiques et pharmacologiques de cinq ip. Si les cinetiques d'apparition de l'effet antiviral sont similaires, la persistance de cet effet differe selon l'inhibiteur. Les concentrations intracellulaires des ip a l'equilibre ne sont pas identiques et le temps d'elimination de ces molecules par les cellules est different. Les variations de concentrations intracellulaires des molecules au cours du temps correlent avec les differences de persistance de l'effet antiviral.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 198 p.
  • Annexes : 655 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 1998
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.