La famille des genes hir : etude chez les eucaryotes et elements d'analyse fonctionnelle par identification de partenaires moleculaires

par STEPHANIE LORAIN

Thèse de doctorat en Sciences médicales

Sous la direction de Marc Lipinski.

Soutenue en 1998

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Le gene hira a ete isole pour sa position dans la region du chromosome 22 critique pour le syndrome de digeorge. L'analyse de la sequence proteique de son produit a montre qu'il codait pour un homologue structural des proteines hir1p et hir2p de s. Cerevisiae. Ces proteines repriment la transcription de genes d'histones au cours du cycle cellulaire. Elles agissent ensemble sur la structure de la chromatine, sans doute au sein d'un complexe multiproteique. Mon travail de these s'est articule autour de trois axes principaux : 1 o une tentative de complementation fonctionnelle de mutants hir de levure par la proteine hira humaine. Nos resultats montrent une restauration partielle d'un phenotype sauvage par la proteine humaine. 2 o l'exploration de la famille des genes hir chez les eucaryotes superieurs. En particulier, nous avons isole l'homologue de hira chez la souris, un prerequis a l'etude de son implication dans l'embryogenese ; nous avons egalement elucide la structure genomique du gene hira humain pour permettre la recherche de mutations chez la minorite de patients atteints de syndrome de digeorge presentant un caryotype normal. 3 o la recherche de partenaires de la proteine hira humaine par un test de piege a interactions proteiques. Plusieurs cribles ont abouti a l'isolement de six adnc codant pour des interacteurs de hira. La moitie d'entre eux codait pour des proteines connues : l'histone h2b et le facteur de transcription pax3. Les autres interacteurs ont ete nommes hirip3, hirip4 et hirip5 (pour hira interacting protein). Des tests in vitro ont confirme et precise les interactions detectees dans la levure. Une association de la proteine hira avec une deuxieme histone de la particule cur nucleosomale, l'histone h4, a ete mise en evidence. Par ailleurs, hirip3 interagit avec h2b et h3. Hirip4 appartient a la famille des proteines dnaj qui agissent avec les proteines dnak dont elles stimulent l'activite atpase intrinseque. Une partie des molecules hirip4 etant nucleaires, nous emettons l'hypothese que ces proteines pourraient recruter une activite atpase importante a la fonction d'un complexe nucleaire contenant hira. Ces resultats, ajoutes aux donnees relatives a hir1p et hir2p de levure, indiquent que les proteines hir fonctionnent tres probablement dans toutes les especes au sein de complexes proteiques ayant un effet sur la structure de la chromatine.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 188 p.
  • Annexes : 318 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 1998
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.