Mécanismes impliqués dans le développement précoce de la projection rétinocolliculaire chez l'embryon de souris

par Béatrice Llirbat

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de Marie-Jo Besson.

Soutenue en 1998

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    La mise en place de la carte retinotectale ferait intervenir des mécanismes de reconnaissance entre les axones rétiniens et leurs cellules cibles. L'expression en gradients de molécules de guidage dans le toit optique (colliculus superieur, cs, chez les mammifères) et/ou la rétine, ainsi que leur action in vitro sur la croissance des fibres rétiniennes ont suggéré un rôle pour ces molécules dans le guidage des axones rétiniens vers leurs cibles. Cependant, l'imprécision initiale de la topographie laisse supposer que la rétinotopie adulte proviendrait d'un remodelage des collatérales et arborisations rétiniennes. Chez l'adulte, la rétine temporo-nasale (t-n) se projette sur l'axe antero-postérieur (a-p) du cs. Pour étudier la fonction des signaux colliculaires au cours du développement précoce de la projection rétinienne chez l'embryon de souris, nous avons examine in vitro et in vivo leurs effets sur la dynamique de croissance des fibres rétiniennes t et n. In vitro, le comportement dynamique des fibres t et n est modulé spécifiquement par des fractions membranaires issues des parties a et p du cs. In situ, dans le cs, la morphologie des cônes de croissance rétiniens varie selon leur origine topographique rétinienne et leur situation a-p dans le cs, de manière corrélée aux résultats in vitro. Ainsi, précocement, à la phase d'invasion de la cible, des signaux positionnellement distribués dans le cs, moduleraient différentiaient la dynamique de croissance des fibres rétiniennes selon qu'elles se trouvent en amont (activation), dans (exploration), ou au-delà (inhibition) de leurs régions cibles prospectives. L'étude de la fonction du facteur de transcription engrailed-1 dans le développement de la projection rétinocolliculaire a été réalisée chez des embryons de souris mutants nuls pour engrailed-1n, en combinant l'examen des morphologies des cônes de croissance rétiniens in situ dans le cs, et celui de la différenciation colliculaire. Des résultats préliminaires sont rapportés.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 153 pages
  • Annexes : 374 références

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : T Paris 6 1998 554
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 1998
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.