Couplage electrospray/trappe ionique : aspects fondamentaux et application a l'analyse de peptides

par FLORENCE KOCHER

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de Jean-Claude Tabet.

Soutenue en 1998

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Pas de résumé disponible.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Les differents parametres lies au couplage electrospray/trappe ont ete etudies sur un appareil de type esquire (bruker). Cet appareil dispose de 3 gammes de masse differentes : le mode standard (50-2000 th, ejection a q z = 0. 78), le mode etendu (50-3400 th, ejection a q z = 0. 45) et le mode haut (50-6000 th, ejection a q z = 0. 26). Il a ete ainsi mis en evidence qu'en presence de charge d'espace, des pics fantomes pouvaient apparaitre en mode etendu. Ces pics fantomes apparaissent au double du rapport m/z des ions auxquels ils correspondent. En effet, au lieu d'etre ejectes a un q z = 0. 45, ils sont ejectes aux limites physiques de la trappe, c'est-a-dire a q z = 0. 908. Les pics fantomes ne peuvent etre formes que si les ions se trouvent a un q z inferieur a 0. 26 lorsque debute le balayage analytique. Les ions restent alors plus longtemps en contact avec la resonance non-lineaire presente a q z = 0. 26, ce qui modifie leur amplitude et leur frequence de mouvement. Lorsqu'ils arrivent ensuite a proximite de q z = 0. 45, leur frequence est a nouveau modifiee et leur permet de franchir q z = 0. 45 sans avoir eu le temps d'etre ejectes. Ils sont alors ejectes a q z = 0. 908 et apparaissent au double de leur rapport m/z. La fragmentation de la leucine enkephaline a egalement ete etudiee. Des ions fragments differents de ceux provenant des voies classiques de fragmentation de peptide, ont ete observes. Ils sont issus de l'isomerisation des ions fragments classiques. Des mecanismes de formation ont ete proposes. L'observation de tels ions issus de rearrangement est rendue possible a cause de plus long temps de residence des ions.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 198 p.
  • Annexes : 166 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 1998
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.