Synthese de nanoparticules d'oxydes de fer et d'aluminium pour l'etude de l'adsorption d'entites inorganiques polycondensees consequences sur la stabilite des dispersions

par JULIEN HERNANDEZ

Thèse de doctorat en Chimie

Sous la direction de Jean-Pierre Jolivet.

Soutenue en 1998

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    L'etude porte sur l'adsorption d'especes inorganiques polycondensees, le polycation al 1 3o 4(oh) 2 4(oh 2) 1 8 7 + et le polyanion -h 2w 1 2o 4 0 6 , sur des nanoparticules d'oxydes de fer et d'aluminium (gthite, hematite, gibbsite, bhmite). L'etude est menee dans des conditions d'acidite ou les entites sont stables en solution et la charge electrostatique de surface des particules est positive. L'objectif est de caracteriser le mecanisme d'adsorption des deux polyions et d'etudier l'influence de l'adsorption sur la stabilite des dispersions vis-a-vis de l'agregation des particules. Une grande partie du travail concerne la synthese controlee des particules modeles d'oxyde: la morphologie, la taille et l'etat d'agregation doivent etre parfaitement definis. Nous avons montre le role de differents parametres operatoires. En particulier, l'acidite du milieu, en catalysant la reaction d'oxolation du fer, controle l'agregation ordonnee des particules de gthite et la formation de l'hematite a partir de son precurseur, la ferrihydrite. Les deux polyions se fixent efficacement sur toutes les surfaces. L'adsorption du polyanion ne met en jeu que des interactions electrostatiques qui ne modifient pas sa structure et les dispersions de particules sont fortement destabilisees par ecrantage de leur charge de surface. En revanche, le polycation al 1 3 est implique dans une veritable reaction de coordination induite par les sites nucleophiles de la surface et il se fragmente en oligomeres cationiques qui restent fixes sur la surface. L'exces de charge electrostatique induit alors la stabilisation des dispersions de particules d'hematite. Un tel effet est aussi observe avec d'autres polycations, en particulier ceux du chrome (iii). L'adsorption de al 1 3 sur la gibbsite al(oh) 3 intervient des les premiers stades de la formation des particules et explique l'exceptionnelle stabilite des dispersions.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 233 p.
  • Annexes : 296 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Non disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 1998
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.