Probabilites de transition et largeur des raies d'absorption dans la matrice laser yvo 4:nd : interactions nd-nd et nd-matrice, effets de champ cristallin, liaison chimique

par OLIVIER GUILLOT NOEL

Thèse de doctorat en Physique

Sous la direction de DIDIER GOURIER.

Soutenue en 1998

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    L'avenement du pompage par diodes laser des lasers solides a suscite la recherche de materiaux lasers bien adaptes a ce type d'excitation. Actuellement, c'est la matrice zircon yvo 4:nd qui semble la plus performante, notamment dans le cadre d'un usage tres specifique : les lasers microchips ou micropuces. Pour ce type d'application, comme les cristaux lasers sont de petites tailles ( 1 mm 3), l'ion nd 3 + doit presenter des sections efficaces d'absorption elevees pour absorber la majeure partie du rayonnement de pompage sur une faible epaisseur, et des bandes d'absorption larges pour contrecarrer la derive en longueur d'onde des diodes (0,3 nm/\c) par suite de l'echauffement de leur jonction lorsqu'elles montent en puissance. Une etude plus en amont des relations entre la structure du materiau (site de substitution de l'ion neodyme, importance des groupements vo 4 3 -) et les proprietes optiques de l'ion nd 3 + (large bande d'absorption homogene, section efficace d'absorption elevee autour de 810 nm) est proposee. Pour tenter de comprendre les liens etroits entre le solide et le dopant, nous n'etudions pas seulement la matrice yvo 4 : nd, mais plutot une serie isostructurale, en substituant le groupement vo 4 par les groupements po 4 et aso 4, afin de determiner l'importance de ces groupements sur les proprietes de l'ion neodyme. Notre travail s'articule autour de trois poles. Les interactions nd 3 +-matrice sont etudiees d'un point de vue electrostatique (approche de type champ cristallin). Ceci nous conduit a analyser, a basse temperature, les inhomogeneites de distribution de l'ion neodyme dans les sites de substitution des matrices zircon. Nous etudions l'influence de la temperature sur les largeurs des transitions optiques de l'ion nd 3 +, la matrice n'etant plus consideree comme statique mais plutot dynamique. Nous revenons enfin sur les interactions nd 3 +-matrice en tenant compte des interactions orbitalaires entre les niveaux de la terre rare et ceux de la matrice.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 319 p.
  • Annexes : 182 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque :
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque :
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 1998
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.