Contribution au projet iron : calculs precis de donnees atomiques collisionnelles et radiatives a l'aide des codes rmatrx et superstructure

par MARTHA ELENA GONZALEZ DE GALAVIS

Thèse de doctorat en Physique

Sous la direction de CLAUDE ZEIPPEN.

Soutenue en 1998

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Dans le cadre du projet international iron (ip), une serie de calculs precis de taux d'excitation par impact electronique et de taux de desexcitation radiative spontanee ont ete menes a l'aide des versions les plus recentes des programmes rmatrx et superstructure. Les ions choisis l'ont ete en raison de leur importance astrophysique. De nouvelles forces de collision effectives sont proposees pour deux ions du fer, fe xvi et fe xv, ainsi que pour plusieurs ions membres des sequences isoelectroniques du silicium et du soufre. Les modeles physiques retenus et les approximations choisies sont discutes en detail. L'importance d'une bonne representation de la structure des resonances dans les sections efficaces de collision, d'un traitement aussi rigoureux que possible des effets relativistes, ainsi que d'une bonne description quantique de l'ion-cible est demontree pour les cas etudies. L'efficacite de l'approximation du close-coupling (cc) est egalement confirmee. Le role crucial des ondes partielles de moment angulaire eleve est souligne. Apres analyse des resultats obtenus et comparaison avec les donnees disponibles precedemment, la precision des nouveaux taux de collision est estimee a 10-20% pour la grande majorite des transitions considerees. De nouvelles probabilites de transition radiative ont ete calculees pour les ions legers et moyennement lourds des sequences isoelectroniques du bore (complexe n = 2), du carbone et de l'oxygene (configuration fondamentale). Le formalisme de breit-pauli est mis en uvre pour traiter les effets relativistes. Les bases de configurations selectionnees l'ont ete apres une etude systematique des effets d'interaction de configurations. Apres construction ab initio d'une bonne representation des systemes electroniques etudies, une procedure semi-empirique de correction des energies des termes permet d'ameliorer encore la qualite des fonctions d'onde. Les probabilites resultantes sont analysees en detail et comparees aux meilleurs calculs publies. En conclusion, la precision des nouvelles donnees radiatives est estimee a 10 ou 20%, selon le type de transition, pour la plus grande part des raies etudiees. Les nouveaux resultats proposes ici seront bientot disponibles dans une nouvelle base de donnees, tiptopbase, installee au cds (observatoire de strasbourg).


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 187 p.
  • Annexes : 159 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Observatoire de Paris (Section de Meudon). Bibliothèque.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : (043) GON
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 1998
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.