Etude des oscillations de courant dans le systeme fe/h 2so 4 1m : effets de l'addition de glycerol, des ions chlorures et de la geometrie de l'ecoulement

par AUREA GERALDO

Thèse de doctorat en Chimie

Sous la direction de BERNARD TRIBOLLET.

Soutenue en 1998

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Le processus oscillatoire observe au debut du plateau d'electrodissolution (region controlee par le transport de masse) dans le systeme fe/h 2so 4 1m a ete etudie en considerant les parametres suivants : l'addition de glycerol afin de modifier la viscosite de la solution, la presence d'ions chlorure et la geometrie de l'ecoulement (electrode a disque tournant, electrode a cylindre tournant et electrode a jet noye). Les caracteristiques des oscillations ont ete deduites de l'analyse des densites spectrales de puissance (dsp) obtenues a partir des enregistrements temporels du courant et de la resistance d'electrolyte. Les resultats de ces mesures ont montre que les differents ecoulements hydrodynamiques, correspondants aux differentes geometries d'electrodes utilisees, n'exercent aucune influence sur les caracteristiques des oscillations qui apparaissent et disparaissent a des potentiels distincts suivant l'ordre : periodique, aperiodique, periodique. On a observe que l'aperiodicite augmente avec la vitesse de rotation et que l'augmentation de la viscosite de la solution, resultant de l'addition de glycerol, conduit a l'apparition d'oscillations periodiques sur tout le domaine non-stationnaire. Quand la concentration en chlorure est superieure a 0,005 m, les oscillations presentent une composante non-lineaire dans un domaine de potentiel distinct qui peut etre due a l'action chimique agressive des ions chlorure a l'interface. On a observe aussi la disparition du domaine non-stationnaire pour deux situations : pour les faibles vitesses de rotation de l'electrode tournante avec une viscosite de l'electrolyte elevee et pour une concentration de chlorure comprise entre 0,0075 et 0,015 m. Le comportement de la valeur moyenne de la resistance d'electrolyte en fonction du potentiel est similaire dans tous les cas etudies : la resistance d'electrolyte augmente de facon monotone avec le potentiel jusqu'a une valeur maximale dans la region oscillatoire. Ces resultats suggerent que le processus oscillatoire est lie a la formation d'especes colloidales au voisinage de l'interface electrode/electrolyte. Celles-ci sont responsables de la diminution de la conductivite dans cette region et de l'augmentation des gradients de viscosite.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 105 p.
  • Annexes : 52 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 1998
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.