Les glaces interstellaires : interpretation par simulations en laboratoire des observations du satellite iso

par EMMANUEL DARTOIS

Thèse de doctorat en Terre, océan, espace

Sous la direction de LOUIS D'HENDECOURT.

Soutenue en 1998

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Je presente dans cette these des resultats obtenus apres analyse des observations par le satellite infrarouge iso (infrared space observatory). Grace a sa couverture spectrale globale du spectre infrarouge (2. 5 a 180 m), iso revolutionne notre comprehension des sources interstellaires. Ces observations sont particulierement interessantes pour la comprehension de la physico-chimie des phases gazeuse et solide (condensee sur les grains de poussiere), a basse temperature, du milieu interstellaire (10 a 50 k). L'objet protostellaire (rafgl7009s) dont nous parlons illustre les proprietes physiques des milieux denses de la galaxie. Les rapports observes entre les phases gazeuse et solide concernant les molecules h 2o, co, co 2 et ch 4 entrainent des implications sur les echanges gaz-grains de ces molecules que nous discutons. Nous detaillons egalement l'evaluation d'une limite superieure sur le rapport deuterium/hydrogene dans les glaces interstellaires et les consequences pour le fractionnement eleve observe dans la phase gazeuse. Pour la premiere fois on a egalement acces aux profils des raies de certains solides inobservables ou tres difficiles a observer depuis le sol. Nous nous attachons plus particulierement au mode 2 de co 2 solide qui presente une sous structure triple dans les observations que l'on interprete par la formation dans les manteaux de glace recouvrant les grains d'une interaction intermoleculaire de type acide-base de lewis. Nous parlerons aussi de la detection du mode longitudinal optique de la glace d'eau vers 230 cm - 1 par comparaison avec un modele simple de transfert radiatif et de la difference d'analyse entre les observations dans l'infrarouge moyen et lointain des glaces interstellaires.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 186 p.
  • Annexes : 255 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Observatoire de Paris (Section de Meudon). Bibliothèque.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : MMf.TDartois
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 1998
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.