Proprietes dans l'infrarouge moyen et lointain des galaxies spirales et irregulieres

par ALESSANDRA CONTURSI

Thèse de doctorat en Terre, océan, espace

Sous la direction de James Lequeux.

Soutenue en 1998

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Cette these presente l'etude des proprietes dans l'infrarouge de galaxies spirales et irregulieres, basee sur les observations faites par le satellite infrared space observatory. Elle est organisee en deux parties : la premiere presente l'analyse des proprietes de la poussiere dans les regions hii des nuages de magellan (nm) et la deuxieme concerne l'etude des proprietes dans l'infrarouge de spirales appartenant aux amas de virgo, coma et a1367. L'etude des regions hii des nm montre que les bandes d'emission (5 20 m), associees a des molecules carbonees, sont maximales dans les regions de photo dissociation. Dans les environnements a faible metallicite et avec des champs de rayonnement tres intenses et durs, la nature des molecules responsables des bandes change et leur abondance est plus faible que ce qu'on observe dans notre galaxie. Ceci est probablement du a des modifications structurelles des molecules qui ont lieu a la suite de l'absorption des photons uv et a la sous-abondance du carbone. Lorsque le champ de rayonnement uv dans les galaxies spirales observees devient intense l'emission globale a 7 et 15 m est plus faible que ce qu'on attend de l'extrapolation des flux des objets avec un champ de rayonnement uv plus bas. Ceci est interprete par la destruction des molecules carbonees et/ou par une faible metallicite. Dans les disques des galaxies observees ces molecules peuvent etre excitees aussi par des photons moins energetiques que les photons uv. Les galaxies de coma et a1367 presentent une emission dans l'infrarouge lointain, souvent utilisee comme traceur du taux actuel de formation stellaire, qui n'est pas liee de facon unique a la population stellaire la plus jeune (t 10 7 ans), mais qui depend de l'histoire de la formation stellaire au cours des derniers 10 810 9 ans.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 223 p.
  • Annexes : 275 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 1998
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.