Caracterisation et histogenese des cellules oncocytaires thyroidiennes et renales

par BEATRIX COCHAND PRIOLLET

Thèse de doctorat en Sciences médicales

Sous la direction de Claude Bouchaud.

Soutenue en 1998

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Les oncocytes sont des cellules qui n'existent pas, a l'etat normal, chez l'etre humain. Elles n'existent que lors d'etats pathologiques et peuvent alors sieger dans n'importe quel organe. Si elles participent a certains processus inflammatoires ou dystrophiques, on les observe essentiellement sous forme de tumeurs appelees tumeurs oncocytaires. Ces tumeurs sont rares, voire exceptionnelles, dans certaines localisations. C'est dans le rein et dans la glande thyroide qu'elles sont le plus frequentes, representant alors 10 a 15% de l'ensemble des tumeurs de ces organes. Elles peuvent etre benignes ou malignes. Malgre de nombreuses publications, des inconnues persistent concernant les criteres morphologiques permettant de les caracteriser, leur origine, l'existence ou non d'une filiation entre adenome et carcinome oncocytaires. Ce travail portant sur la caracterisation et l'histogenese des tumeurs oncocytaires est fonde sur les resultats obtenus avec les techniques histochimiques et immuno-histochimiques, et de cryofracture. Il a permis : 1. De differencier, en utilisant des colorations et des anticorps facilement disponibles, les tumeurs oncocytaires du rein et les carcinomes a cellules chromophobes. 2. D'affirmer le caractere benin des tumeurs oncocytaires. 3. De reclasser les carcinomes a cellules granuleuses soit dans les carcinomes a cellules chromophobes, soit dans les tumeurs oncocytaires, et de supprimer ainsi cette entite des classifications sur les tumeurs du rein. 4. Par les techniques de cryofracture, de montrer que la disparition des jonctions gap ne peut etre associee a la malignite et que les modifications des jonctions tight dans les tumeurs oncocytaires benignes du rein et de la thyroide evoquent un phenomene de dedifferenciation cellulaire ou d'absence de differenciation cellulaire qui pourrait expliquer l'existence d'une cellule de meme morphologie dans des organes fonctionnellement et embryologiquement differents, ainsi que la survenue, dans certaines conditions, de carcinomes oncocytaires. Cette etude suggere ainsi la possibilite d'une filiation entre adenome et carcinome oncocytaires de la thyroide, hypothese qui devra faire l'objet de travaux ulterieurs. 5. De suggerer l'origine ubiquitaire des oncocytes a partir du nephron et de remettre en question des publications anterieures soutenant une origine elective a partir des tubes collecteurs. Cette origine ubiquitaire s'accorde avec la notion de faible differenciation cellulaire.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 178 p.
  • Annexes : 143 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 1998
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.