Caracterisation de locus controlant la persistance du virus de theiler chez la souris

par FRANCK BIHL

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de Michel Brahic.

Soutenue en 1998

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    La souche da du virus de theiler, un picornavirus, provoque une inflammation chronique et une demyelinisation dans la moelle epiniere des souris sensibles. Les lignees consanguines de souris presentent des degres de sensibilite varies a cette maladie. Afin de simplifier l'analyse de la sensibilite genetique a cette maladie complexe, nous avons etudie les genes controlant la persistance virale, etape necessaire a l'apparition de la demyelinisation. Nous avions decrit que, dans plusieurs lignees consanguines de souris, la persistance virale etait determinee par un gene de la region h-2d du cmh et par au moins un locus dont l'allele de sensibilite est present uniquement dans les souris sjl/j. Nous avons localise un, voire deux locus par criblage du genome de souris f1 (b10. S sjl/j) b10. S. Le premier est localise sur le chromosome 10 a proximite du gene codant pour l'interferon gamma (ifng). Le second pourrait etre localise sur le chromosome 18 a proximite du gene codant pour la proteine basique de la myeline (mbp). Afin de tester la candidature du gene mbp, j'ai utilise le mutant shiverer qui possede une deletion des 5 derniers exons de ce gene et est caracterise par une absence quasi-totale de myeline dans le snc. Les souris homozygotes shiverer sont extremement resistantes a l'infection persistante du virus de theiler alors que les souris heterozygotes pour la mutation sont tres sensibles. Ceci met en evidence le role des oligodendrocytes dans l'etablissement de la persistance du virale et renforce la candidature de mbp. Afin de demontrer l'implication de ces locus, j'ai construit et analyse des souris congeniques pour ces deux regions. Aucune difference n'a ete observee entre les souris congeniques pour le chromosome 18 et les lignees parentales. L'analyse des souris congeniques pour le chromosome 10 permet d'exclure ifng et indique l'existence de deux locus, nomme tmevp2 et tmevp3, impliques dans le controle de la persistance du virus de theiler.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 230 p.
  • Annexes : 331 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 1998
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.