Etude electrophysiologique de la voie septohippocampique chez le rat : effets d'une lesion cholinergique et du vieillissement

par EMMANUELLE APARTIS

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de Marie-Jo Besson et de MARIE-HELENE BASSANT.

Soutenue en 1998

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Les effets du vieillissement sur les systemes cholinergiques centraux ont ete etudies en examinant l'activite rythmique dans la voie septohippocampique apres immunolesion des neurones cholinergiques du cerveau basal anterieur et chez l'animal age. Le theta hippocampique persiste apres lesion des neurones cholinergiques septohippocampiques qui ne seraient donc pas essentiels a la genese de ce rythme. La composante gabaergique de la voie septohippocampique pourrait jouer un role dans la regulation de la frequence du theta, conservee apres lesion, mais l'influx cholinergique serait necessaire au maintien de l'amplitude du rythme. Le nombre de neurones rythmiques enregistres dans le septum median est tres reduit chez les rats leses, suggerant que la majorite des neurones rythmiques septohippocampiques sont cholinergiques. Nos resultats indiquent en plus que les neurones qui restent rythmiques apres lesion pourraient etre gabaergiques. Chez le rat age, le nombre des neurones rythmiques baisse pendant l'eveil (a 23 et 30 mois) et pendant le sommeil paradoxal (a 30 mois). Les donnees fournies par l'anatomie et la lesion cholinergique suggerent que la perte d'activite rythmique chez les rats ages serait due a la degenerescence des neurones cholinergiques. Mais cette affirmation doit etre nuancee car la baisse de l'activite rythmique est : 1) plus importante que la perte des neurones cholinergiques estimee ex vivo ; 2) plus marquee pendant l'eveil que pendant le sommeil paradoxal, ce qui indique que des neurones non rythmiques pendant l'eveil peuvent retrouver leur rythmicite pendant le sommeil paradoxal. Enfin, l'hyperactivite, observee au cours du sommeil paradoxal a 23 mois, pourrait etre due a des mecanismes compensatoires. La denervation cholinergique a permis de mieux comprendre le role de la composante cholinergique dans l'activite de la voie septohippocampique et a fourni des arguments pour interpreter les troubles de l'activite rythmique septale chez le rat age.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 307 p.
  • Annexes : 495 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 1998
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.