Definition d'un langage de type logique temporelle pour la specification et l'evaluation de performances

par MOHSEN ZOUAOUI

Thèse de doctorat en Sciences et techniques

Sous la direction de Serge Haddad.

Soutenue en 1998

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    La validation d'un systeme informatique requiert la verification de son bon fonctionnement au plan qualitatif. Cette verification peut etre totale, comme en logique temporelle ou une formule est vraie ou fausse. Mais ce type d'analyse est restrictif et ne repond pas toujours a la demande de l'utilisateur : on est souvent interesse par des evenements qui ne sont verifies que dans certaines sequences d'execution du systeme. On cherche alors a savoir avec quelle probabilite ces evenements se produisent. De plus, les proprietes que l'on cherche a verifier ne sont pas forcement purement qualitatives mais peuvent faire intervenir un facteur supplementaire : le temps. La logique temporelle permet d'exprimer et de verifier sur un systeme des proprietes qualitatives complexes. Des extensions ont ete developpees, permettant soit de prendre en compte le temps dans l'expression des proprietes, soit d'effectuer une analyse probabiliste de proprietes qualitatives. Dans cette these nous nous interessons a la combinaison de ces deux approches. Nous definissons, tout d'abord, un langage destine a exprimer et evaluer des proprietes de performances sur des systemes a temps discret. Il s'agit d'un langage de type logique temporelle, dont la syntaxe est proche de celle de la logique tctl. La semantique de ce langage est defini sur des graphes que nous appelons graphes d'etats temporises probabilises. Ce sont des graphes dont les etats sont etiquetes par des propositions atomiques et les arcs par des durees de franchissement deterministes et des probabilites. Nous presentons, par la suite, un modele permettant de produire un tel graphe d'etats. Il s'agit d'un reseau de petri dans lequel les actions ont des durees deterministes et les conflits entre transitions de meme duree sont resolus de maniere probabiliste. Nous etablissons des algorithmes generaux de verification et d'evaluation des proprietes exprimees dans notre langage sur des graphes d'etats temporises probabilises finis. Cependant, la connaissance de la totalite du graphe n'est generalement pas necessaire pour evaluer une propriete. Nous proposons donc dans une derniere partie des techniques susceptibles d'orienter la construction du graphe vers la partie qui nous interesse. Le graphe reduit ainsi obtenu est appele graphe potentiel.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 154 p.
  • Annexes : 105 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie . Section Mathématiques-Informatique Recherche.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T Paris 6 1998 373
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 1998
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.