Participation des acides amines au transport et a la detoxication des substrats energetiques (sulfures) chez les associations symbiotiques dependantes de la chimiosynthese

par AUDREY PRUSKI

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de ALINE FIALA MEDIONI.

Soutenue en 1998

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Cette etude concerne deux problemes fondamentaux des asociations symbiotiques invertebres-bacteries chimioautotrophes, (1) l'acquisition du substrat energetique (sulfures) necessaire a la survie de l'association et (2) les mecanismes de detoxication des sulfures. Ce travail aborde un aspect nouveau de ces problematiques en analysant le role des acides amines libres et met en uvre une strategie couplant une demarche analytique et une approche experimentale. L'analyse de la composition en acides amines libres de 26 especes symbiotiques appartenant a 4 groupes taxonomiques (bivalves mytilides et vesicomyides, gasteropodes provannides et vestimentiferes) et provenant de contextes ecologiques et geologiques varies, a demontre que la principale specificite des especes symbiotiques profondes est la presence de 2 composes soufres inhabituels chez les invertebres marins : la thiotaurine specifique des symbioses thiotrophes et l'hypotaurine caracterisant toutes les especes symbiotiques quelque soit le type de symbiote. Les resultats experimentaux ont permis de determiner les precurseurs de la thiotaurine et de discuter de son metabolisme ainsi que de son role dans les symbioses thiotrophes. La thiotaurine pourrait intervenir dans l'acquisition du substrat energetique necessaire aux symbiotes sulfo-oxydants, mais n'exercerait pas un role majeur dans les processus de detoxication des sulfures chez les mytilides hebergeant des bacteries methanotrophes. Ces resultats demontrent pour la premiere fois que des acides amines soufres (thiotaurine, hypotaurine et taurine) representent une des adaptations permettant le transfert des sulfures, sous forme non-toxique, jusqu'aux symbiotes. La synthese de thiotaurine apparait comme une adaptation commune a de nombreuses especes thiotrophes, et releve probablement d'un mecanisme general prioritairement implique dans le transport des sulfures, meme s'il participe de facto a la detoxication de ces molecules.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 226 p.
  • Annexes : 187 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Marseille. Endoume). Observatoire des Sciences de l’Univers (OSU). Institut Pythéas.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : J-252
  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Observatoire océanologique. Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : D IX a / PRU / p
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 1998
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.