Persistance in vivo et identification des formes provirales du spumavirus hfv in vitro

par MANUEL NEVES

Thèse de doctorat en Sciences médicales

Sous la direction de GEORGES PERIES.

Soutenue en 1998

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Les spumavirus, dont hfv est le prototype, appartiennent a la famille des retrovirus et infectent naturellement de nombreuses especes sans induire de pathologie observable. Nous avons developpe, pour le virus hfv, un modele d'infection chez le lapin afin d'etudier l'etablissement de la persistance virale in vivo et l'apparition d'une eventuelle pathologie. Le suivi de l'infection a ete effectue sur une periode de 5 ans. Nos resultats confirment l'absence de pathologie. La presence du genome viral est toujours detectable dans les cellules du sang peripherique, ceci malgre l'existence d'anticorps neutralisants circulants. La phase aigue de l'infection est caracterisee par la detection du genome sauvage hfv dans les pbl du sang peripherique. Cette forme devient progressivement minoritaire au profit de la forme defective dans la region bel1 (dhfv) associee in vitro a l'etablissement de la persistance. A la fin de notre etude, le genome dhfv est majoritaire dans tous les organes etudies a l'exception des poumons et des ganglions lymphatiques. Dans la deuxieme partie de notre travail, nous avons etudie les formes provirales in vitro. Le genome des spumavirus est majoritairement trouve sous forme extra-chromosomique dans les phases aigues de l'infection. Nous avons donc developpe un modele murin d'infection chronique pour enrichir l'adn genomique en genome viral integre. L'analyse par la technique d'inverse pcr des sequences cellulaires encadrant le provirus a revele que le virus hfv semblait utiliser les memes mecanismes que ceux decrits classiquement pour les retrovirus. L'integration du virus se produit dans une region tres relachee du genome cellulaire et induit a chacune de ses extremites une duplication de 4 paires de bases cellulaires. Notre demarche a permis pour la premiere fois d'etudier sur un meme genome la presence de la deletion dhfv et de celle decrite dans la ltr. Dans notre systeme, dhfv est trouve majoritairement integre et est toujours associe a la presence de la deletion dans la ltr. Ce genome doublement delete pourrait etre implique dans l'etablissement de la persistance.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 146 p.
  • Annexes : 437 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : T Paris 6 1998 259
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 1998
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.