Étude fonctionnelle d'une des protéines de liaison aux insulin-like growth factors, l'IGF binding protein-3 : mise en évidence de deux mécanismes d'action cellulaires indépendants des IGFs

par Sara Mohseni Zadeh-Bassompierre

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de Michel Binoux.

Soutenue en 1998

à Paris 6 .


  • Résumé

    L'IGFBP-3 est l'une des protéines de liaison et de transport des insulin-like growth factors. Sa protéolyse est un mode de régulation physiologique augmentant la biodisponibilité des IGFs. In vivo, des fragments de protéolyse d'environ 29, 20 et 15 kda sont détectés. Par ailleurs, des effets inhibiteurs intrinsèques de l'IGFBP-3 intacte et protéolyse ont été rapportés et le séquençage de l'IGFBP-3 proteolysée a révélé des sites préférentiels de clivage vers les aminoacides 95 et 160. Cette étude a eu pour but d'étudier les modes d'actions cellulaires de l'IGFBP-3, indépendamment de sa liaison aux IGFs. Nous démontrons qu'un fragment de protéolyse n-terminal, de 95 aminoacides ne liant pas les IGFs, est capable, dans des cellules dépourvues de récepteur de type 1 des IGFs, d'inhiber un signal mitogénique induit par le BFGF. Pour disposer d'un modèle d'étude des fragments de protéolyse d'IGFBP-3, nous avons exprimé l'adnc d'IGFPF-3 1 - 9 5 et d'IGFDBP-3 1 - 1 6 0 humaines dans des cellules de hamster. Les protéines secrétées ont été comparées à celles détectées in vivo. Nous avons pu ainsi confirmer que les formes d'IGFBP-3 tronquée dans sa partie c-terminale 95-264 ou 160-264, jouent un rôle physiologique. Les profils électrophorétiques démontrent aussi que seules les formes mono- ou bi-glycosylées de ces protéines apparaissent in vivo. Enfin nous avons recherché si les effets anti-mitogéniques de l'IGFBP-3 intacte ou proteolysée, pouvaient résulter d'une action directe sur le récepteur de type 1 des IGFs. Des expériences de binding et de cross-linking montrent que l'IGFBP-3 intacte, contrairement à ses fragments de protéolyse, interagit directement avec le récepteur de type 1. Cette association provoque la dissociation de l'IGF-i de son récepteur et empêche sa liaison. Nous montrons que ce phénomène implique la sous-unité du récepteur. Nous émettons l'hypothèse que dans ce mode d'action, l'IGFBP-3 empêche le ligand igf-i d'induire le changement conformationnel du récepteur, favorable à la transmission d'un signal cellulaire. Les deux modes d'action décrits ci-dessus, l'un pour l'IGFBP-3 intacte et l'autre pour son fragment n-terminal 1-95, s'inscrivent dans un mécanisme plus général de régulation des effets mitogéniques de l'IGF-i et d'autres facteurs de croissance.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 114 p.
  • Annexes : 227 ref.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Sorbonne Université. Bibliothèque de Sorbonne Université. Bibliothèque Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : T Paris 6 1998 242
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 1998

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université de Lille. Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de Sciences Humaines et Sociales.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 1998PA066242
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.