Regulation de la fixation de l'azote et de l'assimilation de l'ammoniaque chez azorhizobium caulinodans

par NATHALIE MICHEL REYDELLET

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de PIERRE-ALEXANDRE KAMINSKI.

Soutenue en 1998

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Azorhizobium caulinodans fixe l'azote a l'etat libre et en symbiose avec sesbania rostrata. Ce rhizobium croit aux depens de l'azote fixe indiquant un couplage entre l'assimilation de l'ammoniaque et la fixation de l'azote a l'etat libre. L'ammoniaque est assimile par la glutamine synthetase (gs) dont l'activite est regulee par adenylylation. Le but de ce travail etait de caracteriser des genes impliques dans la regulation de la fixation de l'azote et de l'assimilation d'ammoniaque, en reponse au statut azote de la cellule. Deux genes ont ete caracterises : le premier, glnb, est transcrit en operon avec glna, gene de structure de la gs, de facon constitutive ; le second, glnk, est cotranscrit avec amtb a partir d'un promoteur dependant du facteur 5 4 et de ntrc. Le gene amtb code pour un polypeptide hydrophe, implique dans le transport d'ammoniaque. Chez k. Pneumoniae p i i, produit de glnb, est une proteine cle dans le metabolisme de l'azote car elle controle l'activite de la gs et celle de ntrc, regulateur transcriptionnel des genes nifa et glna. Chez a. Caulinodans, ni p i i, ni glnk ne sont requises pour la fixation de l'azote a l'etat libre, seul p i i est necessaire pour la fixation symbiotique. La presence de p i i ou glnk est necessaire pour stimuler l'activite de la gs. En revanche, aucune des deux proteines n'est requise pour son inactivation. P i i et glnk inhibent la fixation de l'azote en reponse a l'ammoniaque en controlant l'expression de nifa, l'activite de nifa et le switch-off de la nitrogenase. Ainsi, p i i et glnk sont des equivalents fonctionnels, qui ont un role central dans la regulation de l'assimilation de l'ammoniaque et de la fixation de l'azote a l'etat libre chez a. Caulinodans. L'etude d'un mutant, affecte pour la fixation de l'azote et pour sa croissance, a conduit a la caracterisation du gene phbc, codant pour la poly--hydroxybutyrate (phb) synthase. La synthese de phb est requise pour maintenir le statut energetique de la cellule et pour la transcription de nifa, indiquant un couplage entre les metabolismes carbone et azote. Cet effet sur la transcription de nifa est probablement du a la modification de la super-helicite de l'adn au niveau du promoteur de nifa.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 172 p.
  • Annexes : 218 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 1998
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.