Relations anatomo-fonctionnelles entre le cortex prefrontal et les ganglions de la base chez le rat

par NICOLAS MAURICE

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de Anne-Marie Thierry.

Soutenue en 1998

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Le cortex cerebral et les ganglions de la base sont relies par des circuits multisynaptiques striato-nigro-thalamo-corticaux organises en boucles paralleles. Ces principes d'organisation, etablis pour les circuits des ganglions de la base issus des aires corticales sensorimotrices, restait a definir pour les circuits issus du cortex prefrontal. Dans notre etude, les circuits des ganglions de la base issus des aires prelimbique et orbitaire mediane du cortex prefrontal (pl/mo) ont ete caracterises et leur role dans l'influence exercee par les aires pl/mo sur la substance noire pars reticulata (snr), principale structure de sortie des ganglions de la base a ete determine. Cette etude a ete realisee chez le rat anesthesie, a l'aide d'une double approche anatomique et electrophysiologique. Le role de ces circuits a ete determine en realisant un blocage reversible de la transmission synaptique au niveau des differentes structures impliquees dans ces circuits. La premiere partie de notre etude montre que les relations anatomo-fonctionnelles entre les aires pl/mo et les ganglions de la base suivent les memes principes d'organisation que ceux decrits pour les canaux sensorimoteurs. Le core du noyau accumbens, qui recoit des afferences excitatrices des aires pl/mo, est relie a la snr par une voie directe et une voie indirecte impliquant une region restreinte du pallidum ventral (vp) et la region mediane du noyau subthalamique (stn). De plus, la region mediane du stn, recoit des afferences excitatrices directes des aires pl/mo et participe a une voie hyperdirecte cortico-subthalamo-nigrale. Enfin, le vp et le stn sont deux structures en relation reciproque. La seconde partie de ce travail montre que la stimulation des aires pl/mo induit dans la snr une inhibition, precedee d'une excitation a courte latence et suivie ou non d'une excitation tardive. L'inhibition est due a l'activation de la voie directe striato-nigrale et la reponse excitatrice a courte latence a l'activation de la voie hyperdirecte. La reponse excitatrice tardive resulte de la mise en jeu de la voie indirecte striato-nigrale et de la desinhibition du stn. Enfin, la mise en jeu d'une boucle de retroaction inhibitrice stn-vp-stn, en modulant l'activite du stn, influence egalement l'inhibition et la reponse tardive evoquees dans la snr.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 222 p.
  • Annexes : 685 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Collège de France. Bibliothèque générale.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : GLOW 544
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 1998
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.