Effets de la nicotine et de la cocaine sur l'expression de neuropeptides et de facteurs de regulation transcriptionnelle chez le rat

par ANNE-MARIE MATHIEU KIA

Thèse de doctorat en Sciences médicales

Sous la direction de Marie-Jo Besson.

Soutenue en 1998

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    La cocaine et la nicotine augmentent la liberation de dopamine (da). Nous avons analyse si ces deux substances partageaient des substrats moleculaires communs et agissaient dans les memes regions cerebrales. En premier, nous avons analyse les changements d'expression des arnm codant pour les peptides (substance p : ppt-a, dynorphine : ppdyn, enkephaline : ppe) exprimes dans les structures de projection des neurones da mesencephaliques apres des injections repetees de nicotine ou de cocaine. Deux heures apres la derniere injection, dans le striatum dorsal, la cocaine augmente les arnm ppt-a et ppdyn et reste sans effet sur les arnm ppe alors que la nicotine ne modifie aucun de ces arnm. Dans le noyau accumbens, la cocaine augmente les arnm ppdyn et ppe dans le pole rostral, les arnm ppt-a dans le core alors que la nicotine diminue les arnm ppdyn dans le shell ventral. Vingt quatre heures apres la derniere injection de nicotine, les arnm ppe sont augmentes dans le pole rostral. Ceci indique que des arnm differents peuvent etre affectes en presence de nicotine ou dans la periode de sevrage. Aucune modification d'expression des arnm codant la cholecystokinine n'a ete observee dans differentes regions cerebrales apres cocaine et la nicotine. En second, nous avons analyse la regulation de l'expression des arnm zif 268 et c-fos (deux facteurs de transcription). Apres une injection aigue, les arnm zif 268 sont augmentes dans le striatum par la cocaine et dans le systeme visuel, visuo-moteur, des structures retino-limbiques et limbiques par la nicotine. La nicotine augmente les arnm c-fos dans ces memes regions. L'analyse de la proteine c-fos apres une injection aigue et chronique de nicotine revele un meme profil d'induction et souligne en plus l'implication de diverses aires corticales. La comparaison des effets aigus et chroniques de la nicotine montre la maintenance de l'inducibilite de c-fos et un recrutement supplementaire de neurones c-fos apres un traitement chronique. Alors que le striatum dorsal est la cible preferentielle de la cocaine, les structures visuelles, retino-limbiques et limbiques sont les cibles preferentielles de la nicotine. La cocaine et la nicotine agissent sur peu de structures communes. A cote des neurones da mesencephaliques, seul le noyau accumbens apparait comme un cible anatomique commune.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 213 p.
  • Annexes : 535 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : T Paris 6 1998 232
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 1998
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.