Impact du phytoplancton sur la repartition de la matiere organique et des metaux entre les fractions particulaire, colloidale et dissoute en riviere

par AICHA JAIRY

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de ANDRE CHESTERIKOFF.

Soutenue en 1998

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Cette etude a pour but de comprendre le cycle biogeochimique des metaux dans le contexte hydrobiologique des rivieres. Au cours de ce travail nous nous sommes attaches a mettre en evidence l'impact des developpements algaux sur : la composition de la matiere organique (mo). La repartition des metaux entre les fractions (dissoute, colloidale et particulaire). L'etude de la charge particulaire (mes) a montre que si le regime des mes est influence par celui des debits. Il est aussi, en periodes de basses eaux, par le developpement phytoplanctonique. La caracterisation du carbone et de l'azote organiques particulaires dans les mes nous a permis d'identifier leur double origine : pedogene pendant les crues (lessivage des sols) et aquagene en relation avec le bloom algal. Nous avons mis en evidence une evolution saisonniere de la distribution des differentes classes de la mo, par l'utilisation de la pyrolyse-chromatographie gazeuse-spectrometrie de masse. L'etude de la fraction colloidale des metaux et du carbone organique (co) a necessite la mise en uvre d'un systeme d'ultrafiltration tangentielle. Apres adaptation et optimisation le systeme s'est revele utilisable pour l'etude conjointe des metaux et du co. Une fraction significative des metaux et du co, generalement attribuee a la phase dissoute, existe sous forme colloidale. Nous avons montre que l'origine de cette fraction est essentiellement organique aquagene. En effet, la fraction colloidale aussi bien des metaux que du co represente une faible part du dissous total (5%) en periode hivernale (basses eaux et crue), alors qu'en periode de bloom algal cette fraction peut representer jusqu'a 47%, 61% 98% et 84% de la fraction dissoute respectivement pour le co, le cuivre (cu), le manganese et le fer. Enfin, l'etude des organo-metalliques a montre que le cu presente une grande affinite pour la mo, particulierement sa fraction dissoute vraie, qui peut se trouver complexee a 100%, diminuant sa forme ionique plus toxique pour les organismes vivants. On pense que le phytoplancton est capable d'auto-reguler la concentration en cu libre par production de ligands. A l'issue de ce travail, nous pouvons conclure que le phytoplancton joue un role majeur dans la dynamique de distribution de la mo et des metaux entre les differentes fractions : dissoute, particulaire et colloidale.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 263 p.
  • Annexes : 172 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Sciences de la Terre Recherche - cartothèque - CADIST.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Observatoire océanologique. Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : E VIII a / JAI / i
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 1998
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.