Modelisation de la dynamique du microphytobenthos des vasieres intertidales du bassin de marennes-oleron. Effets des synchroniseurs physiques sur la regulation de la production

par Jean-Marc Guarini

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de Paul Nival.

Soutenue en 1998

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    L'objectif de l'etude est de quantifier la dynamique spatio-temporelle de la biomasse microphytobenthique des vasieres intertidales de marennes-oleron. Un modele dynamique local a ete formule dans ce but ; il incorpore les processus de production, de migration active des microalgues epipeliques et de pertes de biomasse par mortalites et par remise en suspension dans la colonne d'eau. La spatialisation est conditionnee par un modele hydrodynamique qui calcule la hauteur d'eau en tout point. L'environnement photique du microphytobenthos est decrit de facon discrete par une couche s de diatomees en surface du sediment et une couche f representant le centimetre superficiel de la vase. La migration verticale active des cellules definit les echanges entre ces deux couches, orientes du fond vers la surface en periode d'exondation diurne et de la surface vers le fond en periodes d'exondation nocturne et de submersion. A cause de cette difference de comportement migratoire, deux sous-systemes d'equations differentielles ont ete formules. Pendant la periode d'exondation diurne, seules les algues en surface peuvent photosynthetiser, en beneficiant de la totalite de la lumiere incidente ; le nombre de places en surface est limite si bien que les echanges du fond vers la surface sont densite-dependants. Les processus de production ont ete etudies experimentalement ; en particulier, le controle a court-terme de la capacite photosynthetique par la temperature a ete mis en equation. Par la suite, un modele decrivant la dynamique de la temperature de surface de la vase a permis de caracteriser le forcage des potentialites de production a l'echelle de l'ecosysteme et a mis en evidence un phenomene de thermo-inhibition qui se generalise en ete. Les processus decrivant les pertes de biomasses sont consideres comme globaux et sont des fonctions lineaires de la biomasse microphytobenthique. Il a ete montre qu'un tel systeme, commutant rapidement entre les deux etats (exondation diurne et exondation nocturne+submersion), atteignait un equilibre cyclique, valide localement par des observations. Le modele peut en outre expliquer la dynamique saisonniere, particulierement la baisse locale de biomasse en ete. Cependant, les processus qui decrivent les pertes de biomasse ne sont pas assez bien definis pour permettre de representer correctement les structures spatiales observees. Des perspectives sont proposees pour y remedier, qui necessitent de nouvelles experimentations ; le modele existant peut alors servir de base pour tester les hypotheses du fonctionnement du systeme.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 248 p.
  • Annexes : 232 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Marseille. Endoume). Observatoire des Sciences de l’Univers (OSU). Institut Pythéas.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : D-490
  • Bibliothèque : Université de Bordeaux. Direction de la Documentation. Bibliothèque de la Station Marine d'Arcachon.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH GUA 182
  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Station biologique. Service de documentation scientifique.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : M-070513001
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 1998
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.