Action des herbicides inhibiteurs du photosysteme ii sur quelques especes phytoplanctoniques lacustres en cultures monospecifiques et mixtes

par AICHA EL JAY

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de JEAN CLAUDE DUVAL.

Soutenue en 1998

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Les effets de quatre herbicides inhibiteurs du photosysteme ii (atrazine, simazine, diuron et isoproturon) sont etudies chez quelques especes phytoplanctoniques lacustres appartenant a la classe des chlorophycees (chlorella vulgaris, pandorina morum, pediastrum duplex, selenastrum capricornutum et staurastrum sebaldii) et des diatomees (navicula accomoda et synedra delicatissima). L'action a court terme des herbicides est evaluee, par la mesure des modifications induites au niveau des cinetiques d'induction de fluorescence et a long terme par la mesure des perturbations de la croissance des cultures. Les mesures a court terme permettent de hierarchiser les especes en fonction de leur sensibilite a une molecule et cette hierarchisation est globalement conserve a long terme. Les especes les plus sensibles aux triazines sont les chlorophycees appartenant a l'ordre des volvocales et a celui des chlorococcales et les plus tolerantes sont les diatomees et staurastrum sebaldii (ordre des zygnematales). Les mesures de cinetiques d'induction de fluorescence ont ete utilisees pour developper un biotest de dosage global des herbicides inhibiteurs du psii. Ce biotest utilise selenastrum capricornutum et permet de detecter 0. 02m de diuron, 0. 04m d'atrazine et 0. 08m de simazine et d'isoproturon. Les capacites d'adaptation des especes au cours de l'incubation restreignent cependant les possibilites de prediction des effets a long terme a partir des mesures d'inhibition de l'activite photosynthetique. L'intensite et les delais d'apparition des mecanismes impliques dans l'adaptation sont variables selon les especes et selon la nature de l'herbicide. L'adaptation n'est pas liee a des mecanismes de degradation de l'herbicide mais a une modification de la taille des antennes ou a une augmentation de la proportion de centres psii. L'atrazine peut, selon les especes en presence, modifier la competition entre deux populations. Dans le cas de la culture mixte entre c. Vulgaris et n. Accomoda, l'equilibre de biomasse est modifie en faveur de la diatomee. Par contre lorsque c. Vulgaris et s. Capricornutum sont cultivees ensemble, l'atrazine amplifie la competition naturelle sans perturber l'equilibre initial. Les especes sont moins sensibles aux herbicides lorsque l'eclairement est fort, sans etre saturant, (200 em##2s##1) que lorsqu'il est faible (30 e m##2s##1). L'augmentation de la synthese de zeaxanthine a forts eclairements protege les especes vis-a-vis des herbicides. Lorsque l'eclairement est sur-saturant (1500 e m##2s##1), la presence d'atrazine augmente la sensibilite des especes a la photoinhibition et ralentit la restauration des activites photosynthetiques apres le stress.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 286 P.
  • Annexes : 251 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 1998
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.