Les proteines g heterotrimeriques au cours de l'adipogenese

par DELPHINE DENIS HENRIOT

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de PHILIPPE DE MAZANCOURT.

Soutenue en 1998

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Les proteines g heterotrimeriques participent a la transduction des signaux extracellaires et interviennent dans la proliferation, la differenciation et le metabolisme cellulaire. La caracterisation des differentes sous-unites des proteines g au cours de l'adipogenese de preadipocytes periepididymaires de rat a permis de distinguer 3 profils d'expression 1) les proteines g dont l'expression ne varie pas : gi2, gs (forme longue), g et gq/11 2) les proteines g dont l'expression est tardive : gi1, gs (forme courte) et go 3) les proteines g dont l'expression diminue : g12, g13 et gi3. L'analyse de la localisation subcellulaire montre que les proteines gi2 sont situees au niveau du reticulum endoplasmique et que les proteines gi3 sont associees a l'appareil de golgi. L'etude des fonctions des proteines g a permis de montrer que les proteines gi2 et/ou gi3 jouent un role activateur dans la proliferation des preadipocytes et impliquent la proteine raf1, proteine appartenant a la voie de transduction des signaux conduisant a l'activation des map kinases (mitogen-activated protein kinases). L'expression de la proteine g12 portant une mutation conduisant a son activation de facon constitutive dans les preadipocytes de la lignee 3t3-f442a montre que g12 active la proliferation cellulaire et inhibe la differenciation. Elle modifie ausi l'activite de la proteine map kinase et l'expression de certaines proteines de cette voie de transduction. Les proteines gq/11 activent les proteines kinases c (pkc) via les phospholipases c. La comparaison du contenu en proteines g entre un territoire adipeux superficiel et un territoire adipeux profond a mis en evidence des differences concernant les proteines gq/11. Ces resultats ont ete correles avec une etude d'inhibition des pkc par le cgp 41251 et permettent de postuler que le systeme proteines gq/11/pkc participent aux mecanismes de l'adipogenese. L'etude territoriale de l'adenylate cyclase a aussi permis de montrer que les preadipocytyes periepididymaires ont un systeme lipolytique qui se met plus rapidement en place dans les preadipocytes sous-cutanes femoraux. Il apparait ainsi que l'adipogenese se caracterise par des modifications des cascades de transduction des signaux extracellulaires, en particulier des proteines g heterotrimeriques et de l'adenylate cyclase et que les proteines g participent a la regulation de l'adipogenese.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 245 P.
  • Annexes : 346 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 1998
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.