Biosynthèse des macromolécules de la matrice extracellulaire par des fibroblastes cutanés en fonction du vieillissement in vitro. Modulation par le récepteur de l' élastine laminine

par Ilham Bourahla-Fodil

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de Robert Moulias.

Soutenue en 1998

à Paris 6 .


  • Résumé

    La matrice extracellulaire (mec) comporte un grand nombre de macromolécules. Leur biosynthèse suit un programme qui varie selon les tissus conjonctifs, évolue avec l'âge et avec les pathologies comme l'athéro-artériosclérose ou l'arthrose. Ce programme définit le phénotype des cellules différenciées. Cette régulation est en partie génétiquement déterminée et dépend aussi de l'interaction entre les cellules et la mec. Ces interactions sont médiées par des récepteurs, intégrines et autres. La question posée au début de ce travail a été de savoir si le récepteur d'élastine-laminine intervient dans la régulation de la biosynthèse de certaines macromolécules et dans la modulation au cours du vieillissement. Nous avons pour cela utilise le modèle de vieillissement en culture de Hayflick, des fibroblastes de peau humaine en culture monocouche aux 5ème, 10 ème et 15ème passages. Les fibroblastes ont été incubes en présence d'agoniste (-élastine), d'antagoniste (mélibiose) du récepteur ou de l'association des deux et leurs effets sur la biosynthèse de la fibronectine, des collagènes et des protéoglycannes ont été comparés au témoin cultivé sans effecteurs. Nous avons constaté une augmentation de la biosynthèse des protéines totales, de la fibronectine et des glycosaminoglycannes au cours des passages. Nous avons également noté une diminution de la teneur en hyaluronane avec le nombre de passages. Le melibiose a permis d'inhiber cette baisse attribuée a une dégradation post-synthétique de l'hyaluronane au cours du vieillissement cellulaire in vitro. Le melibiose a également permis de compenser l'augmentation age dépendante de la biosynthèse de la fibronectine. Ces effecteurs n'ont provoque aucune modification mesurable de la biosynthèse des collagènes majeurs des fibroblastes. Par contre, en présence de melibiose, nous avons enregistré une augmentation de la néosynthèse des glycoconjugues. Contrairement aux hypothèses en cours quant au fonctionnement de ce récepteur, l'association de l'agoniste et de l'antagoniste a provoque des modifications des biosynthèses, opposées à celles obtenues en présence de l'un ou de l'autre des effecteurs utilise seul. Ceci est en contradiction avec l'hypothèse selon laquelle la -élastine et le disaccharide réagissent de façon compétitive vis-à-vis du récepteur. D'autre part nous avons montré que le lactose, un -galactoside et le melibiose, un -galactoside reconnaissent tous les deux la sous-unité 67 kda du récepteur, ce qui ne correspond pas à sa classification en galectine.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (263 f.)
  • Annexes : Références bibliogr. 270 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de santé (Paris). Pôle médecine et odontologie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 272038
  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T Paris 6 1998 41
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 1998
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.