Mecanisme de corrosion de l'acier inoxydable z3 cn 18. 10 en presence de condensats nitriques

par FANNY BALBAUD

Thèse de doctorat en Sciences appliquées

Sous la direction de GERARD PICARD.

Soutenue en 1998

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Dans les installations en acier inoxydable z3 cn 18. 10 mettant en oeuvre de l'acide nitrique a l'ebullition, une corrosion intergranulaire importante peut survenir dans les zones de condensation independamment de tout phenomene de sensibilisation de l'acier. Des essais de corrosion en reacteurs et dans un montage specifique d'etude, circe, ont permis de preciser les conditions d'apparition de cette corrosion et ont mis en evidence une similitude avec la corrosion observee en milieu etendu non renouvele : les parametres specifiques des condensats sont le rapport surface metallique sur volume extremement eleve et le faible debit de renouvellement qui provoquent une concentration en produits d'oxydation de l'acier et en produits de reduction de l'acide nitrique. L'amorcage de la corrosion intergranulaire est attribue a l'augmentation de la vitesse de reduction de l'acide nitrique par un processus autocatalytique qui a pu etre demontre par des mesures electrochimiques sur platine et sur acier. Le mecanisme de reduction met en jeu une etape de transfert de charge ou l'acide nitreux est l'espece electroactive qui se reduit en monoxyde d'azote, puis une reaction chimique de regeneration de l'acide nitreux. L'etude thermodynamique a conduit a une representation du type diagramme de pourbaix des proprietes chimiques et electrochimiques du milieu nitrique et a permis de determiner l'enthalpie libre de formation de l'acide nitreux en solution a 100c. Cette representation, en coordonnees log(p#o#2)/log(p#h#n#o#3) ou e#e#x#p#e#r#i#m#e#n#t#a#l/log(p#h#n#o#3), met en evidence deux domaines de concentration concernant le produit stable forme par reduction de l'acide nitrique : a 100c, le produit de reduction est no pour les concentrations inferieures a 8 mol. L##1 et no#2 pour les concentrations superieures. L'ensemble de ces resultats a permis d'aboutir a une hypothese de mecanisme de corrosion de l'acier inoxydable z3 cn 18. 10 en presence de condensats nitriques.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 153 P.
  • Annexes : 55 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 1998
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.