Clonage et caractérisation de l'endosulfine-α, un régulateur potentiel des canaux KATP sensibles aux sulfonylurées

par Karine Peyrollier

Thèse de doctorat en Sciences de la vie et de la matière

Sous la direction de Dominique Bataille.

Soutenue en 1998

à Paris 5 .

Le président du jury était Yves Goussault.

Le jury était composé de Dominique Bataille, Yves Goussault, Bernard Portha, Raphaël Scharfmann, Gabriel Rosselin.

Les rapporteurs étaient Bernard Portha, Raphaël Scharfmann.


  • Résumé

    Les sulfonylurees hypoglycémiants sont les médicaments les plus utilisés dans le traitement du diabète de type II. Un récepteur spécifique de ces molécules a récemment été cloné. Il est étroitement associe à une sous-unité de la famille KIR 6. X pour former un canal K A T P fonctionnel. Ce canal est localise dans de nombreux tissus comme le système nerveux central, les muscles squelettiques, le cœur, le pancréas l'existence d'un ligand endogène se trouvant à proximité de ce canal a été prouvée, dans le système nerveux central de rat, de porc et de mouton. Ce ligand endogène, appelé endosulfine existe sous deux formes moléculaires, et la forme a été purifiée. Les séquences partielles obtenues après digestion trypsique de la protéine, ont montrées de fortes homologies avec une protéine précédemment purifiée l'ARPP-19. L'ARPP-19 ayant été cloné chez le bœuf et l'endosulfine- chez le porc, nous nous demandions si les différences observées reflétaient les différences d'espèces ou s’il s'agissait de deux protéines distinctes. Pour répondre à cette question, l'endosulfine- et l'ARPP-19 ont été cloné chez le porc, le bœuf, le rat et la souris. Il est alors apparu que ces deux protéines étaient différentes mais avaient de fortes homologies de séquences. L'ARPP-19 et l'endosulfine- sont très conservées entre les espèces ce qui indique leur importance. La répartition tissulaire de ces deux protéines a été envisagée. L'endosulfine- a été localisée dans tous les tissus à un état basal, mais en plus grande quantité dans les tissus du système nerveux central, particulièrement dans le cervelet, ainsi que dans le muscle squelettique et les ilots de Langerhans. Quant à l'ARPP-19, sa répartition tissulaire est très différente de celle de l'endosulfine. En effet, cette protéine a été détectée à un niveau basal dans tous les tissus, mais elle est particulièrement abondante dans le bulbe olfactif, le rein et le pancréas.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (125 f.)
  • Notes : Avis du jury non réceptionné. Pas de reproduction
  • Annexes : Bibliogr. f. 164 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Descartes-Bibliothèque Saints-Pères Sciences (Paris). Service commun de la documentation. Bibliothèque Saints-Pères Sciences.
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.