Socialité communautaire et drogues : la consommation des stupéfiants chez les jeunes drogués à Damas

par Chifaa Awad

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Michel Maffesoli.

Soutenue en 1998

à Paris 5 .


  • Résumé

    Ce travail consiste à analyser l'état des lieux de la drogue en Syrie en général et à Damas en particulier. Si la partie dominante des analyses s'efforce à appliquer telle ou telle théorie sur le problème de la drogue au Moyen-Orient, notre démarche part de l'effort critique de la nouvelle approche +formiste; qui non seulement n'enferme pas la drogue dans une chape théorique mais offre également une large possibilité et priorité heuristique aux contextes socioculturels dans lesquels se propage ce fléau. Nous avons inverti la théorie de la cohésion; plus particulièrement +l'acabya; d'Ibn Khaidun qui nous a donné la possibilité de comprendre les bases de la société orientale dont la Syrie constitue une grande composante. La problématique khaidunienne indispensable à été complétée par les travaux d'un autre théoricien de la cohésion sociale G. Simmel permettant ainsi de prendre en considération la modernisation, la modernité dans le contexte culturel singulier. D'une manière empirique la théorie formiste en continuité avec ses précurseurs nous offre une manière de voir et de saisir le système social damasquin - les propriétés conceptuelles élargissent différentes facettes de la quotidienneté et l'action sociale communautaire face à l'urbanité, la modernité la mobilisation des efforts face à la drogue. La première partie consiste à montrer les éléments qui composent la Syrie, tels la famille, la vie quotidienne à damas, la modernisation ainsi que d'autres facteurs permettant de dégager la singularité de la société de base. Nous avons ensuite analyse : les éléments constituant les différents types de drogue, les stupéfiants entre criminalité et épidémiologie toxicomane dans les sociétés orientales, l'analyse quantitative, l'application statistique et évoque différents cas d'exemples d'études orientales dans leur recours à l'informatisation des données relatives à la drogue. Pour appréhender la consommation et le trafic de drogue à Damas nous nous sommes appuyés sur deux types d'enquête : d'une part, une saisie ethnographique des procès-verbaux des personnes accusées de trafic ou de consommation de la drogue dressés par la brigade de répression de la drogue à Damas. D'autre part, nous avons effectué une enquête semi-directive au sein de la prison centrale de damas tentant aussi de cerner le discours des drogues. La mise en perspective de ces deux sources empirique

  • Titre traduit

    Community and drugs. The consumption of narcotics among young addicts in Damascus


  • Résumé

    This work consists of an analysis of the state of drug consumption, in Syria in general and in Damascus in particular. Although most studies try to apply given theories to the problem of drugs in the middle east, our method takes as its starting point the new +formist; critical approach which not only avoids forcing the issue of drugs into a theoretical straight jacket, but also gives a definite heuristic precedence to the socio-cultural contexts in which this sourge is spreading. We have relied on the theory of cohesion, specifically, on the +acabya; of lbn Khaidun which has given us the means of understanding the bases of oriental society, of which Syria is a major constituent. The method of Khaidun, which is an indispensable first step, was completed by reference to the work of another theoretician of social cohesion, G. Simmel, which allows one to take into account the modem world in a Syrian cultural context. In an empirical manner, formist theory, following upon the theories which preceded it, provides us with a means of understanding the damascene system-its conceptual specificities with regard to the various aspects of daily life and to social action in the face of urban life, the modem world and the mobilization of efforts against drugs. The first part of this work consists in describing the constituent elements of Syrian society, such as the family, daily life in Damascus, modernisation as well as other elements which bring out the singular nature of basic Syrian society. We then analyzed the various types of drugs and narcotics; as well as the differences between criminality and the epidemiology of addiction in oriental societies, including quantitative analysis and statistical applications; and, to conclude, we refer to examples of oriental studies insofar as they rely on computerized data regarding drugs. In order to understand the trade in and consumption of drugs in Damascus, we based ourselves on two series of enquiries, on the one hand, on a series of ethnographic analyses of statements by persons charged with drug trafficking or consumption (statements taken by the drugs squad of the Damascus police) and, on the other hand, on a semi-directive enquiry in the Damascus central prison, attempting to understand drug-takers accounts of themselves. Putting these two empirical sources into perspective has given us the opportunity of measuring socio

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (462 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 431-462. Annexes

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Paris - Bibliothèque de Sciences Humaines et Sociales (Paris). Service commun de la documentation.
  • Non disponible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Paris-Est Créteil Val de Marne. Service commun de la documentation. Section multidisciplinaire.
  • PEB soumis à condition
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne. Fonds général.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 2540
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.