Latinas : permanence et transformations d'une formule de norme linguistique latine

par Jacqueline Morin

Thèse de doctorat en Linguistique

Sous la direction de Frédéric François.

Soutenue en 1998

à Paris 5 .


  • Résumé

    La latinitas "la latinité" désigne le latin, et spécialement le latin correct. Les grammairiens latin (du ive au IXe s) la définissent dans la formule : latinitas constat natura ratione auctoritate consuetudine "la latinité repose sur la nature, la règle, l'autorité, l'usage" l'étude de cette formule de norme linguistique comporte: tome l:un examen des 4 entités qui la constituent, leur spécificité (natura fournissant les principes 1ers immobiles a partir desquels ratio crée le mouvement qui fait fonctionner la langue en système ; auctoritas et consuetudo présentant les écarts, prestigieux ou fautifs),et leur fonctionnement. Tome II : une approche des contextes et situations (mythes sociaux et schéma de communication particulier) qui font que la latinitas, porteuse des valeurs du monde païen, est difficilement acceptable pour les chrétiens qui veulent étendre leur message aux indocti (jusque-là assimiles aux animaux par la théorie de la vox). Le libelle de la latinitas sera finalement conserve: enseigne dans un autre but, immerge dans un autre contexte, il voit son sens réoriente : il y a réemploi de signifiant au service d'un sens nouveau, ce qui infirme l'opinion souvent exprimée que la latinitas est reconduite sans changement.

  • Titre traduit

    Latinitas : permanence et transformations in a formula of latin linguistic norme


  • Résumé

    What is exactly the meaning of this normative formula used in the latin grammars from varro to alcuin,is to be found by paying attention to each principle there quoted (natura furnishes linguistic laws analogical to the laws of the world, and primi, tive, never changing forms, from which ratio creates systems by generation and movement ; auctoritas and consuetudo present every outlaw form issued from poetic beauty or ugly mistake),and also to the teaching situation and psychological circumstances in account of barbarian invasions and christian time. Christian first refused latinitas as an elitist formula loaded with pagan values and refusing the indocti (the vox theory considered them as animals); but finally latinitas is accepted with double auctoritas, some new commentaries, and pertinent reading. Nothing apparently is changed in the formula, but every, thing now is new, for it becomes a formula for religious salute and human dig, nity. Here we find reemployment of the same words with a new meaning : it is an economical technique frequently used by christians, mainly in art. Consequently, the assertion that latinitas is the same from varro to alcuin must be revised. It seams to be the same, but it is not.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vol. (982 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 250 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Descartes - Bibliothèque de Sciences Humaines et Sociales Descartes - CNRS (Paris). Service commun de la documentation.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 2902
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.