Conceptualisation et expression des relations spatiales

par Suzana Gjeci

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de Gérard Vergnaud.

Soutenue en 1998

à Paris 5 .


  • Résumé

    Cette recherche aborde les problèmes de conceptualisation et de description de l'espace par des enfants de 8 à 10 ans. Les différents modèles spatiaux constituent différentes façons de voir le monde, organisant ainsi les formes conceptuelles et linguistiques produites par les enfants. La considération des productions des enfants, dans leurs aspects fonctionnels et structuraux, permet d'aller au-delà des formes d'organisation que manifeste la communication ; on assiste ainsi à des régulations spécifiques qui consistent à comprendre comment la compréhension à un niveau en rejoint un autre. Les opérations mentales d'un cote et le fonctionnement des outils linguistiques de l'autre apparaissent comme un processus d'interaction chez les sujets en situation. Bases sur les traits corrélatifs perceptifs et sémantiques, et sur l'approche constructiviste selon laquelle l'observateur n'est pas passif, mais recherche activement l'information, ainsi que sur l'approche cognitiviste dans laquelle le percept est appréhendé comme le produit final d'une séquence d'opérations mentales, nous avons mené notre analyse sur un corpus varie, en nous arrêtant sur les formes de l'organisation descriptive et perceptive, ainsi que sur les différentes stratégies utilisées par les enfants pour y parvenir. La construction de la vision de l'espace relève d'une construction réflexive des produits verbaux et non verbaux, cette réflexion reposant sur des objets précisa ayant une valeur argumentaire. Ainsi la représentation nécessite chez les enfants un certain nombre de calculs et de connaissances linguistiques ; la question est alors celle du choix du lexique. La présente recherche montre que le fonctionnement de différents marqueurs linguistiques (choix lexical, ordre) se situe au niveau du texte. Nous avons pu aussi analyser certains systèmes de traitement (durant la production) à partir des protocoles écrits des enfants.

  • Titre traduit

    Conceptualisation and expression of spacial relationsa


  • Résumé

    This research tackes the problems related to the conceptualisation and the description of space by children aged 8 to 10. The various spatial models constitute different ways to see the world, thus organising the conceptual and linguistic forms produced by children. The consideration of children's productions, in their functional and structural aspects, allows one to go beyond the organisational forms established through communication; thus, specific regulations are produced which consist in understanding how one level of comprehension meets up with another. The mental operations, on the one hand, and the functioning of linguistic tools, on the other hand, appear, with the subjects in situation, as a process of interaction. Based on the correlative traits of perception and semantics, and on the constructivist approach according to which the observer is not passive but is actively research, ing the information, as well as on the cognitivist approach in which the perceived is apprehended as the final product of a sequence of mental operations, our analysis has been conducted on a varied corpus, considering, in particular, the forms of descriptive and perceptive organisation, as well as the various strategies used by children to attain them. The construction of the vision of space is the concern of a reflexive construction of verbal and non-verbal products, such reflection resting on precise objects which have an argumentative value. So, for representation by children, a certain degree of calculation and of linguistic knowledge is required; the question then is that of the choice of lexis. The present research demonstrates that the functioning of various linguistic marks (choice of lexis, order) is at the text level. We have thereby been able to analyse certain processing systems (during production) based on protocols written by children.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (327-[92] f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 316-327

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris Descartes-Bibliothèque de psychologie Henri Piéron (Boulogne-Billancourt, Hauts-de-Seine). Service commun de documentation.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne. Fonds général.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 3472
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.