Approche métapsychologique d'une pathologie auto-immune féminine : le syndrome sec

par Marianne Baudin

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de Catherine Chabert.

Soutenue en 1998

à Paris 5 .


  • Résumé

    Le syndrome sec - ou syndrome de Gougerot-Sjogren- est une pathologie auto-immune qui a pour principal effet de tarir les secrétions salivaires, lacrymales et vaginales. Maladie féminine, 9 fois sur 10, ce syndrome se présente dans deux tableaux : primitif, ou secondaire et associe alors à une maladie de système comme la sclérodermie, le lupus. . . La partie théorie met en regard, et en tension, les points de vue scientifiques et psychanalytiques autour desquels s'organisent les débats actuels dans le champ nouveau de la psycho-immunologie. La conception freudienne de l'appareil psychique et les théorisations psychosomatiques apportent quelques repères pour l'approche du fonctionnement psychique des malades. La problématique du tarissement et la féminité de la pathologie donnent lieu à une réflexion sur la féminité et ses rapports à l'element liquide, ainsi que sur le vieillissement et la ménopause, étape du tarissement naturel dans la vie psychosexuelle des femmes. La méthodologie, fondée sur l'entretien et les méthodes projectives, Rorschach et Tat, a permis l'étude qualitative et quantitative de 36 cas de syndrome sec (22 primitifs et 14 secondaires), et de 20 femmes "témoins". Les hypothèses suivent les trois axes évoqués dans la partie théorique : psychosomatique, féminité, vieillissement, auxquels s'ajoute un quatrième axe de travail sur les hypoperfusions cérébrales mises en évidence par l'imagerie médicale. Les résultats s'ouvrent sur des perspectives de recherches sur le vieillissement en général, et les changements induits dans le fonctionnement psychique de tout sujet (malade ou non). Ils permettent aussi de proposer quelques aménagements de la relation de soin aux équipes médicales et aux psychothérapeutes, charges du suivi de ces patientes atteintes de pathologie auto-immune, qui cachent leurs blessures et leur désarroi derrière un masque stoïque et fier, prix de leur survie psychique.

  • Titre traduit

    Metapsychologic approach of an auto-immune disease among women : sicca syndrom


  • Résumé

    Sicca syndrome - or Gougerot Sjogren's syndrome - is an auto-immune disease whose main effects consist in salivary, lachrymal and vaginal secretions drying. Mainly a feminine one, this syndrome presents two forms : primary or secondary and then, it's associated to sclerodermia or lupus or other systemic diseases. . . In the part "theory", scientific and psychoanalytical points of view are studied and discussed as organizing actual debates in the new field of psycho-immunology. Freud's conceptualization of psychic system and psychosomatic theories give some markers to psychological functionning of such patients. Drying up and feminine characteristics of this pathology give rise to a reflexion about feminity in regard to its links with liquid element and also about ageing and menopause as natural drying up stage in the psychosexual life of women. Methodology is based on interview and projective methods, Rorschach and T. A. T. . It allowed a qualitative and a quantitative study of 36 cases of sicca syndrom (22 primary and 14 secondary) compared to 20 women controls. Hypothetis follow three axes : psychosomatic, feminity, ageing, added to a fourth axe about cerebral hypoperfusions shown by medical scanning. Results are presented and discussed in regard to new research perspectives : ageing, generally speaking, and changes send in psychic functionning by illness or by natural events, such as menopause. They offer some propositions about the care-giver relationship specially adressed to medical teams and psychotherapists who follow these patients hiding their failures behind a proud and stoic mask as price for their psychic survival.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (356 p.-[9] f., 84 f)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. [1-9]

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris Descartes-Bibliothèque de psychologie Henri Piéron (Boulogne-Billancourt, Hauts-de-Seine). Service commun de documentation.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne. Fonds général.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 3436
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.