Dosages immunométriques d'haptènes à l'aide du procédé SPIE-IA : application aux dosages de la thyroxine, de la thyrolibérine et du peptide NAcSDKP

par Emmanuelle Etienne

Thèse de doctorat en Médecine

Sous la direction de Philippe Pradelles.

Soutenue en 1998

à Paris 5 .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Depuis plusieurs années, le Laboratoire D'études Radio-Immunologiques (LERI, Service de Pharmacologie et d' Immunologie, CEA Saclay) développe une recherche originale dans le domaine de l' immunologie analytique dont le but est d' améliorer les performances de dosages immunologiques appliquées aux haptènes. Dans le cadre de ces travaux, un nouveau procédé appelé SPIE-IA (pour Solid-Phase-Immobilized-Epitope ImmunoAssay) a été mis au point. Le SPIE-IA se déroule en quatre étapes qui sont les suivantes : - étape 1 : Capture immunologique de l'haptène par un anticorps spécifique. - Etape 2 : Immobilisation covalente de l'haptène par un réactif chimique bifonctionnel. - Etape 3 : Libération de l'épitope, l'haptène est toujours lié de façon covalente à la phase solide mais l'épitope est extrait du paratope. - Etape 4 : Réaction avec l'anticorps traceur, spécifique de l'haptène et marqué par l'acétylcholinestérase. L'objectif de ce travail a été d' entendre le domaine d' application du SPIE-IA à d'autres haptènes et notamment à ceux pour lesquels un couplage chimique impliquant des fonctions amines primaires n'était pas possible. Au cours de ce travail, nous avons décrit la mise au point de trois dosages d'haptènes (Thyroxine, Thyrolibérine et peptide NAcSDKP) basés sur l'utilisation du procédé SPIE-IA. Pour le dosage SPIE-IA appliqué au dosage de la Thyroxine, nous avons montré, pour la première fois que la réaction conduisant à l'immobilisation covalente de l'haptène pouvait être réalisée par voie photochimique. Dans ce cas, le procédé prend le nom de Photo-SPIE-IA. Pour le dosage SPIE-IA appliqué au dosage de la Thyrolibérine, nous avons montré que le procédé pouvait être appliqué à un haptène dépourvu de fonction amine primaire. Une étape de prédérivation est nécessaire pour introduire une fonction amine primaire mais aussi pour augmenter l'affinité de la Thyrolibérine, l'agent de dérivatisation sélectionné était l'APEA (2-(4-amino-phenyl)éthylamine). Pour le dosage SPIE-IA du peptide NAcSDKP, essais réalisés ont montré que le procédé ne fonctionnait pas, bien que l'haptène possède une fonction amine primaire. C'est la raison pour laquelle, nous avons appliqué la stratégie de dérivatisation, mais cette fois ci dans le but d'introduire un groupement photoactivable, afin de doser le NAcSDKP par le procédé Photo-SPIE-IA. Dans le cas du peptide NAcSDKP, l'agent de dérivatisation sélectionné était le N-succinimidyl-6-[4'-azido-2'-nitrophenylamino]hexanoate. En conclusion, l'ensemble des résultats obtenus ont permis de montrer que : -l'immobilisation covalente peut être réalisée par irradiation directe aux UV, - le procédé peut être appliqué aux haptènes ne possédant pas de fonction amine primaire. Dans ce cas, une étape de prédérivatisation est nécessaire avant le dosage SPIE-IA proprement dit.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 195-XII f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de santé (Paris). Pôle pharmacie, biologie et cosmétologie.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TPHA 10886
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.