La vie intellectuelle dans le maine au xviie siecle

par Daniel Aris

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de François Moureau.

Soutenue en 1999

à Paris 4 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Cette enquete etudie la vie intellectuelle dans la province du maine au xviie siecle, c'est-a-dire une zone geographique qui coincide approximativement avec les departements actuels de la sarthe (le hautmaine) et de la mayenne (le bas-maine). Le recours aux divisions administratives du grand siecle aurait conduit a ne considerer que les quatre elections qui composaient la province du maine : c'eut ete negliger le lien essentiel qui unissait les francais dans un siecle chretien par excellence : la spiritualite. L'etendue des recherches s'est donc imposee a tout le diocese du mans - alors un des plus vastes en france -, car la communaute chretienne se reunissait autour de son eveque. Le cadre chronologique retenu va de la paix de vervins, en 1598, a la mort de louis xiv, en 1715. La premiere partie de cette these examine les conditions generales de la vie intellectuelle dans le maine : conditions historiques et economiques, formation intellectuelle et la culture populaire des manceaux au commencement du xviie siecle. La deuxieme partie presente les fetes religieuses, les ceremonies publiques, l'importance du role de l'enseignement dispense dans les petites ecoles de garcons et de filles, et, surtout, dans les colleges - en accordant une place de choix au college-seminaire de l'oratoire du mans. Les dernieres pages consacrees a la culture savante presentent les imprimeurs manceaux et les principales bibliotheques des erudits de la province. Enfin, la troisieme partie etudie la vie litteraire : elle comprend l'etude du mecenat des milieux aristocratiques, des milieux litteraires et des grands genres litteraires, sans negliger les oraisons, les sermons, les noels, les recits de voyage, car les manceaux ont entrepris au grand siecle des periples divers, jusqu'aux indes orientales. L'ambition de ces recherches est de montrer qu'au xviie siecle le maine n'etait pas un lieu d'exil interieur, un desert pour la vie intellectuelle, mais qu'au contraire il avait sa specificite,bien qu'il fut une <<province parisienne>> - peut-etre la plus parisienne de toutes les provinces francaises.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 704 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 700 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne Paris 4. Service commun de la documentation. Bibliothèque Serpente.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : BUT 4315

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Institut de recherches historiques du Septentrion. Bibliothèque.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MIC TH 2777
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 2296
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.