L'achevé dans son inachèvement : la vie et l'œuvre de Konstantin Vaguinov (1899-1934)

par Kathleen Wachowski

Thèse de doctorat en Études slaves

Sous la direction de Michel Aucouturier.

Soutenue en 1999

à Paris 4 .


  • Résumé

    Ce travail présente une étude sur la vie et l'œuvre de Konstantin Vaguinov (1899 1934), poète et écrivain russe, dont l'œuvre avant-gardiste des années vingt tomba dans l'oubli. L'auteur donne une idée de la vie artistique de Vaguinov, y compris de divers groupes artistiques : abatstvo gaerou kol'copoetov imeni K. M. Fofanava , zvucascaja rakovina, ceh poetov , ostrovitjane , serapionovy bratja, imazinisty, emotionalisty , levy flang, oberiou, opoiaz, cercle de Bakhtine, abdem. Puis l'auteur présente l'évolution de son œuvre qui est composée de poésie, de prose, de critiques, de traductions. Dès le début, l'œuvre de Vaguinov reflète une perception du monde comme mouvement éternel. Dès son premier recueil de poèmes Voyage dans le chaos (1921) Vaguinov montre l'ambiguïté des phénomènes qui comportent toujours le côté constructif et le côté destructif. Ainsi son œuvre se présente comme une chaine de relations créant des cycles. L'euphorie du premier recueil est remplacée dans Nuits de Pétersbourg par une prise de conscience des conséquences destructives de la révolution, d'où la tentative pour la conservation des anciennes valeurs culturelles. La prose rythmique Monastère de notre seigneur Apollon et Étoile de Bethléem (1922) qui suit les deux recueils de poésie représente un changement vers la prose qui trouve à travers l'œuvre syncrétique Poème ( 1925) sa réalisation dans le roman Le Chant du Bouc (1927), l'œuvre la plus complexe décrivant une période historique concrète et ses lois universelles. Travaux et jours de Svistonov (1928), Bambot chada (1931) et Harpagoniada (1934) reflètent la décadence de la société soviétique et de l'art. Seul un retour vers une poésie classique Onomatopée (1934) semble pouvoir donner (de nouveau après un moment sombre essais de la mise en relation des mots par le rythme (1931)) l'espoir en la transcendance de l'art.

  • Titre traduit

    Perfection in inperfection : the life and works of Konstantin Vaginov (1899-1934)


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 541 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 369 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne Paris 4. Service commun de la documentation. Bibliothèque Serpente.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : BUT 4390

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 2638
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.