Fetes et litterature en grande-bretagne aux xive et xve siecles.

par Claire Aumercier-Vial

Thèse de doctorat en Études anglaises

Sous la direction de André Crépin.

Soutenue en 1999

à Paris 4 .


  • Résumé

    Les fetes dans la litterature anglaise de la fin du moyen age sont traitees par les auteurs de facon ambivalente. Extraordinairement frequentes dans la litterature de cour, elles sont souvent reduites a quelques traits generaux au lieu du spectacle poetique auquel on s'attendrait, spectacle auquel nous a habitues la litterature des siecles precedents. Que signifie cette ambiguite dans la representation des fetes ? les fetes litteraires constituent un choix des auteurs a partir d'un reservoir forme d'experiences directes des fetes et d'images vehiculees par la tradition litteraire. Pour trouver derriere les representations litteraires les intentions des auteurs, il est necessaire en un premier temps d'effectuer un panorama ethnohistorique des fetes en grande-bretagne a la fin du moyen age. Ce panorama, jusqu'a present inexistant, permet de connaitre l'arriere-plan sur lequel se detachent les images litteraires de la fete. Celles-ci sont alors analysees en trois etapes. Tout d'abord un inventaire de la presence festive dans les recits permet d'esquisser une "societe en fete" qui est en fait une projection sublimee, magnifiee, de la societe aristocratique. Une analyse stylistique et linguistique des oeuvres dites de "divertissement", mais egalement de la litterature historique (les chroniques), conduit a mettre en evidence un discours de la fete fonde sur la recurrence de topoi, de "types" litteraires et l'utilisation du motif de la fete a des points-cles du recit. Enfin, l'on montre comment ce discours est au service de la narration, ou il combine une fonction diegetique et une fonction structurante. Un nouveau genre litteraire emerge au tout-debut du xvie siecle : la "chronique de fete", stade ultime de la structuration du recit par la fete, mais aussi outil litteraire dans la propagande royale et civique.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 617 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 220 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne Paris 4. Service commun de la documentation. Bibliothèque Serpente.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : BUT 4313

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 2298
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.