Arthur Schnitzler et la tradition dramatique (1889-1910) : une dramaturgie en devenir

par Cécile Vidal-Oberlé

Thèse de doctorat en Études germaniques

Sous la direction de Gérard Schneilin.

Soutenue en 1999

à Paris 4 .


  • Résumé

    Les premières pièces de Schnitzler surviennent dans un contexte marque par les interrogations. Le statut de l'individu et du langage apparait problématique, et par conséquent aussi celui du "drame absolu" (P. Szondi). Par ailleurs, la "pièce bien faite" semble désormais dépassée. L'éclectisme domine la production contemporaine, en conformité avec l'historicisme du XIXème siècle finissant. Or d'une part, Schnitzler s'insurge contre l'emprunt arbitraire aux styles les plus divers, et d'autre part certaines pièces imitent (au sens de l'hypertextualité définie par genette) des genres historiques : tragédie baroque, " bürgerliche Trauerspiel ". La démarche est ici délibérée. Le modèle traditionnel est systématiquement confronté aux incertitudes dramaturgiques contemporaines, et s'avère inadapté aux nouveaux contenus. En particulier, le "drame absolu" subit une inversion radicale. Par ailleurs, Schnitzler adopte des formes réputées "a-dramatiques" et non-littéraires (les marionnettes par ex. ) Et explore ainsi les ressources de la théâtralité. Mais dans les mêmes pièces, il multiplie les références intertextuelles, souvent parodiques, confirmant l'importance des interactions entre genres "sérieux" et formes extra-littéraires. Procédés métadiscursifs et jeu autoréférentiel permettent une critique sans complaisance de la pièce bien faite, de l'illusionnisme outrancier, et même des dysfonctionnements de l'institution théâtrale. Enfin, le projet dramaturgique de Rhon, dans interlude, pose les jalons d'un drame nouveau. Même si Schnitzler s'en distancie, ces orientations sont comme un bilan de la réflexion menée à travers les pièces, qui préfigurent la production ultérieure de l'auteur.

  • Titre traduit

    Arthur Schnitzler and the dramatic tradition (1889-1910) : a dramaturgy in progress


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 580 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 340 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Evry-Val d'Essonne. Service commun de la documentation. Bibliothèque centrale.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : 830 VID art T.1
  • Bibliothèque : Université d'Evry-Val d'Essonne. Service commun de la documentation. Bibliothèque centrale.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : 830 VID art T.2
  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne Paris 4. Service commun de la documentation. Bibliothèque Serpente.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : BUT 4318

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 2400
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.