Paracelsisme et alchimie en France à la fin de la Renaissance (1567-1625)

par Didier Kahn

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Marc Fumaroli.

Soutenue en 1998

à Paris 4 .


  • Résumé

    Cette étude de la réception de l'alchimie et des doctrines de Paracelse en France en établit d'abord une chronologie précise, détaillant les débuts de l'histoire du livre alchimique et du "renouveau paracelsien". On y reconstitue l'historique des querelles suscitées par ces publications, la biographie de plusieurs personnages, tel Joseph du Chesne ou Étienne de Clave, et l'on ruine la légende selon laquelle Descartes, de retour d’Allemagne, aurait été suspecté de rosicrucianisme. Puis les cercles alchimiques sont étudiés sous l'angle du mécénat princier et des réseaux de l'europachemica. Le vaste cercle de relations de jacques Gohory, le mécénat alchimique de Charles IX, d'Henri III, de François de Valois, de Louis de Gonzague-Nevers et d'Henri IV sont analysés, comparés entre eux et avec ceux des mécènes allemands de l'alchimie. On voit ainsi apparaitre une véritable respublica chemica installée au cœur de la grande république des lettres. Vient ensuite une étude des idées attaquées au cours des querelles présentées en première partie. Les querelles médicales, la question de la transmutation, celle de la théorie de la matière révèlent la prédominance dans ces débats de la question religieuse. On étudie alors les riches relations entre alchimie et mystique, puis entre alchimie et libertinisme, enfin entre réforme et alchimie, pour constater l'envahissement progressif de cette discipline par des formes de spiritualité s'érigeant parfois en contre-églises. L'éclairage des querelles d'ordre littéraire amène enfin à conclure qu'à la fin de la Renaissance, l'alchimie exerce souvent un véritable pouvoir de fascination sur ses contemporains. Elle le doit surtout à sa capacité à épouser le mouvement de son temps : en se saturant de religiosité, en trouvant un équilibre entre la nécessité de s'enraciner dans une tradition antique et respectable et sa vocation à innover, enfin en proposant une forme alternative d'encyclopédie.

  • Titre traduit

    Paracelsianism and Alchemy in France at the End of the Renaissance (1567-1625)


  • Résumé

    This study of the reception of alchemy and of the doctrines of Paracelsus in France offers first a precise chronology of it, which details the beginnings of the history of the alchemical printing and of the paracelsian revival. The quarrels risen by these editions, the biography of several characters like Joseph du Chesne or Etienne de Clave, are historically rebuilt. The legend of Descartes suspected of being a rosicrucian is destroyed. Then we study the alchemical circles from the point of view of court patronage, and of the wide connections of the europa chemica. The vast Gohory circle, the alchemical patronage undertaken by Charles IX, Henri III, François de Valois, Louis de Gonzague-Nevers and by Henri IV are analyzed, compared between them and with those of the German princes. There eventually appears a real respublica chemica installed in the core of the great respublica literaria. Then comes a study of the ideas which were attacked in the quarrels about which was told in the first part of this work. The medical quarrels, the question of the transmutation, this of the theory of matter give evidence for the prevalence of the religious theme in all of these debates. Therefore we give a survey of the rich connections relying alchemy to spirituality, to libertinism, and to the reformation, which enables us to describe the growing invasion of alchemy by diverse kinds of spirituality, some of which went so far as to erect themselves as counter-churches. By examining other quarrels, this time in the field of literature, we are to conclude that alchemy often had a real power of fascination on its contemporaries at the end of the renaissance, due to his ability to espouse the flow of its age, that is, by filling itself with spirituality, by finding some balance between its need to root itself in an ancient, respectable tradition, and his ability to innovate, and by offering an alternative form of encyclopedia.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2007 par Droz à Genève

Alchimie et Paracelsisme en France à la fin de la Renaissance : 1567-1625


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1124 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 999 ref.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université d'Evry-Val d'Essonne. Service commun de la documentation. Bibliothèque centrale.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : 540 KAH par T.1
  • Bibliothèque : Université d'Evry-Val d'Essonne. Service commun de la documentation. Bibliothèque centrale.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : 540 KAH par T.2
  • Bibliothèque : Université d'Evry-Val d'Essonne. Service commun de la documentation. Bibliothèque centrale.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : 540 KAH par T.3
  • Bibliothèque : Sorbonne Université. Bibliothèque de Sorbonne Université. Bibliothèque Serpente.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : BUT 4162
  • Bibliothèque : Sorbonne Université. Bibliothèque de Sorbonne Université. Bibliothèque Serpente.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Paris-Est Créteil Val de Marne. Service commun de la documentation. Section multidisciplinaire.
  • PEB soumis à condition
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne. Fonds général.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 1875
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de santé (Paris). Pôle médecine et odontologie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 234021-31
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2007 par Droz à Genève

Informations

  • Sous le titre : Alchimie et Paracelsisme en France à la fin de la Renaissance : 1567-1625
  • Dans la collection : Cahiers d'Humanisme et Renaissance , 80 , 1422-5581
  • Détails : 1 vol. (X-806 p.)
  • ISBN : 978-2-600-00688-0
  • Annexes : Bibliogr. p. [607]-752. Notes bibliogr. Index
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse\u00a0?