Étude du signifiant poétique dans l'oeuvre de José Ángel Valente (Punto Cero) : une esthétique du dénudement

par Claudie Terrasson

Thèse de doctorat en Études ibériques

Sous la direction de Marie-Claire Zimmermann.

Soutenue en 1998

à Paris 4 .


  • Résumé

    Punto cero, véritable somme poétique, témoigne d'une quête spirituelle et éthique qui passe par une mise en abyme de l'écriture et des mots. Le dénudement préside toute la démarche de Jose Angel Valente dans son rapport au monde et à l'autre à travers la parole poétique. Au fil des dix recueils qui composent son œuvre, se dessine un cheminement. Le sujet qui parle dans le poème, s'interpelle et se questionne, il se remet en cause et, il s'enfonce ainsi en lui-même : il se dépouille alors de son moi extérieur pour se muer en voix poèmatique. Dans le même temps, l'interrogation sur le visible et les mots pour le dire ne cessent de progresser dans le sens d'une destruction radicale du langage et des représentations qu'il propose. Sur cette destruction se fonde dialectiquement la construction d'une parole neuve, faite de mots dépouillés de tout conditionnement et rendus à leur pureté originelle, propice à révéler le réel, à lever le voile sur l'être. En liant rigoureusement exigence éthique et esthétique du dénudement, la voix s'avance, à travers une écriture faite de contraction et de rétractation, de vide et de silence, vers le point zéro : l'opaque transparence de l'indétermination absolue, laquelle implique une herméneutique du poème.

  • Titre traduit

    The poetic signifier in José Ángel Valente's poetry : an aesthetic of stripping


  • Résumé

    Punto cero, a poetic sum in its own right, testifies to a spiritual and ethical quest in which writing and words entertain a relation of mise en abyme one another. Jose Angel Valente's questioning consists in stripping away, through poetic diction, his relation to the world and to the other. His ten collections of poems delineate a process through which the subject that speaks in the poem questions himself, going deeper into himself, stripping himself of his ego to transmute himself into a poematic voice. At the same time, his questioning of the visible world and of the words to express it moves towards a radical destruction of language and of the representations it suggests. It is on the destruction that dialectally rest the construction of a new diction, based on words stripped of their conditioning and restored to their original purity, a purity which is apt to reveal the real and disclose what being is. Closely tying together the ethical demands and an aesthetic of stripping, the poetical voice evolves, through a style made of contraction and retraction, of void and silence, towards a zero point, towards the opaque transparency of absolute indeterminacy, which involves an hermeneutics of the poem.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol., 404 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 215 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne Paris 4. Service commun de la documentation. Bibliothèque Serpente.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : BUT 4163

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 2115
  • Bibliothèque : Casa de Velázquez. Bibliothèque.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : Mic 665
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.